All for Joomla All for Webmasters

Tombouctou : 5 soldats tués et une dizaine autre blessés dans une attaque djihadiste à Gourma-Rahrous

militaires maliens et force barkhane. @Barkhane

Ce 18 avril au petit matin, des hommes armés ont attaqué un camp de l’armée malienne dans la ville de Gourma-Rharous, 160 km à l’Est de Tombouctou. Le combat entre les soldats maliens et les assaillants a duré plusieurs. Le bilan est de « de cinq soldats tués et une dizaine autre blessés », annonce le gouvernement malien dans un communiqué de presse. Les djihadistes ont dérobé deux véhicules militaires et avaient mis le feu à au moins 4 autres avant de se retirer de la ville. La hiérarchie militaire malienne informe automatiquement la MINUSMA et la force Barkhane de cette attaque et demande appuie.

Alerte rapide

« La MINUSMA a déployé ses hélicoptères d’attaque sur les lieux en appui aux Forces maliennes et a facilité l’évacuation médicale des blessés par voie aérienne ». Alors que la force Barkhane a passé à la vitesse supérieure pour la première après une attaque contre l’armée malienne en pourchassant les assaillants en fuite. « Grâce à la rapidité de l’alerte donnée par l’armée malienne, la force Barkhane est rapidement intervenue pour neutraliser deux Picks up dérobés et lourdement armés en fuite à une trentaine de kilomètres de Gourma Rharous », annonce de son côté la cellule communication de Barkhane. « Une dizaine de terroristes ont été neutralisés durant l’intervention aéroportée du groupement tactique désert aéromobile transportant à son bord des commandos montagne de la force Barkhane », ajoute la force barkhane qui avait évacués les blessés maliens les plus graves vers Gao.

Cette attaque a été revendiquée dans la même journée par la nouvelle coalition djihadiste dirigée par Iyad Ag Ghaly.

Nord Sud Journal

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée