All for Joomla All for Webmasters

A la une

G5 Sahel : enfin une force conjointe à l’issue du sommet de Bamako ?

Les chefs d’État des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) se réunissent dimanche 2 juillet à Bamako. Principal enjeu de ce sommet : la mise sur pied d’une force conjointe anti-terroriste, annoncée depuis des mois. Quels sont les objectifs de ce sommet ? Ce sommet a pour but de concrétiser – enfin – la force conjointe du ...

Lire la suite...

Sommet du G5 Sahel : « Emmanuel Macron doit parler gouvernance avec ses pairs africains » Par Ahmedou Ould Abdallah

Le sommet qui doit réunir à Bamako, dimanche 2 juillet, les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) et le nouveau président français donnera l’orientation de la lutte contre le terrorisme dans la région. Au-delà, il sera aussi un test grandeur nature des futures relations entre la France et les pays africains francophones. Naturellement, ce sommet sera essentiellement consacré à la lutte contre ...

Lire la suite...

Mali: Le chef djihadiste Al-Sahraoui accuse et menace les « Pharaons » des deux communautés du Mali

Au Mali, le chef djihadiste Abou Walid Al-Sahraoui, qui a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique, déclare la guerre à deux hommes de la communauté Daoussak et Imghad du nord Mali qu’il accuse de collaborer avec la France. C’est une traduction en français d’une lettre présentée comme provenant de Abou Walid Al-Sahraoui, l’ancien porte-parole de MUJAO devenu depuis quelques mois ...

Lire la suite...

Idriss Déby « On ne peut pas avoir des forces dans le G5 Sahel et en même temps dans une autre mission sur le même théâtre »

Dans un entretien passé avec « Le Monde », RFI et TV5, le président du Tchad, que Paris considère comme son allié le plus sûr au Sahel, démontre qu’il est aussi un partenaire indocile. « Le Monde Afrique » a rencontré Idriss Déby à N’Djamena pour un entretien réalisé avec TV5 et Radio France internationale, dans le cadre de l’émission Internationales. Le président du Tchad, que Paris considère comme ...

Lire la suite...

Mali : relance de l’accord de paix avec un nouveau calendrier

Selon l’AFP, le gouvernement et les groupes armés signataires de l’accord d’Alger ont relancé le processus de paix au Mali avec la conclusion d’un nouveau calendrier d’application de l’accord, deux ans après sa signature. « La plateforme (groupes armés progouvernementaux), la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rebellion) et le gouvernement malien ont discuté directement, et ça s’est bien passé », a ...

Lire la suite...

Mali: deux morts dans une attaque jihadiste au campement Kangaba, près de Bamako

  Une attaque jihadiste contre un lieu de villégiature proche de Bamako fréquenté par des étrangers a fait deux morts et huit blessés dimanche, dont une Franco-Gabonaise, mais une trentaine d’otages ont été libérés lors de ce premier attentat anti-occidental depuis 2016 dans la capitale malienne. Le ratissage a permis de neutraliser les quatre assaillants dans la soirée. La cible, ...

Lire la suite...

Mali : 5 morts et 8 blessés dans une attaque contre un poste de l’armée malienne dans le nord

Un poste de l’armée malienne à l’Ouest de Tombouctou, a été attaqué ce matin par des hommes armés en faisant plusieurs morts et des blessés selon un porte-parole de l’armée malienne. « Un poste Fama à Bintagoungou a été attaqué ce samedi 17 juin 2017 aux environs de 05 heures du matin par des bandits pour le moment non-identifiés », annonce le ...

Lire la suite...

Mali : Sur fond de tension, un mouvement de combattants de la Plate-forme  inquiète Kidal

C’est un petit Audio en langue tamasheq de 39 secondes, lancé sur les réseaux sociaux qui a alerté sur la situation très tendue entre les combattants de l’ex rébellion, la Coordination de mouvements de l’Azawad (CMA) et ceux de la Plate-forme, alliés de Bamako. « Cheikh Barha, comment tu vas ? Quel sont tes nouvelles ? », ainsi commence cet audio dans lequel on ...

Lire la suite...

Mali-Burkina : Des soldats Burkinabès ont arrêté en territoire malien au moins 50 personnes

L’armée burkinabè a fait une descente le vendredi dernier dans les villages de Kobou, Seno Dolga en territoire malien. Les soldats ont arrêté au moins 50 personnes soupçonnées d’être liées aux djihadistes locaux. « C’était une scène d’humiliation.  Les soldats burkinabés ont ligoté des chefs des familles sous les regards de femmes et enfants avant de les jeter dans l’arrières de ...

Lire la suite...