Echec des négociations entre les enseignants et le gouvernement: une nouvelle grève de 240 heures à partir de ce lundi

Mali, greve des enseignant, classe vide,

Les Syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016 entament une nouvelle grève de 240 heures, soit 10 jours à partir de ce lundi 21 janvier 2019. Cette grève survient suite à l’échec hier dimanche des négociations entre les syndicats des enseignants et le gouvernement.

En négociations depuis jeudi avec le gouvernement, faute de consensus autour des points de revendications, les Syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016 maintiennent leur mot d’ordre de grève.  Après la grève de 72 heures et celle de 120 heures, les syndicats de l’éducation observe une nouvelle grève de 240 heures à compter de ce lundi. En prélude à ce mot d’ordre, les syndicats des enseignants ont organisé le mercredi dernier un meeting  à l’ECICA pour informer la base sur l’évolution des négociations avec le gouvernement. A cette rencontre, les syndicalistes avaient pointé du doigt la mauvaise foi du gouvernement à satisfaire les doléances qui sont au nombre de seulement 10 points.

Après cette rencontre, profitant de la suspension des négociations avec le gouvernement le samedi, les syndicats ont tenu une réunion d’urgence pour arrêter une position. Au cœur, les propositions du gouvernement demandant  aux syndicats d’observer un mois moratoire en attendant de les amener une proposition concrète concernant des points de revendications.

Une proposition que rejettent les syndicats, puisqu’en 2015 se souviennent les enseignants, le gouvernement avaient proposé 10 000 F CFA comme prime de documentation. Un engagement jamais tenu par le gouvernement depuis lors. A la suite des échecs entre les deux parties, les syndicalistes passent à la vitesse supérieure.

Au stade des négociations, sur 10 points de revendication, 4 points avaient trouvé un accord.
Pour éviter cette nouvelle grève, le département en charge du Travail organise une rencontre ce matin pour continuer les discussions sur les points de revendications. A cet effet, il convoque les partenaires sociaux et l’ensemble des syndicats signataires du 15 octobre 2016 à se retrouver autour de la table. Parviendront-ils à éviter cette énième grève des enseignants ?

Indicateur du Renouveau

Lire aussi

Mali : gestion de la transition, les attributions du vice-président colonel Assimi Goita...

Le président de la Transition, Bah N’daw a, dans un décret publié le 16 octobre dernier, précisé les attributions...

Opération Barkhane : 500 Chasseurs en route pour le Mali...

Le Premier régiment de chasseurs de Thierville se prépare à partir en opération extérieure. Des escadrons seront d...

Mali : Corollaires du coup d’Etat d’août dernier, « Soumi Champion » se révèle le plus heur...

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le président du parti Union pour la République et la Démocratie (UR...

Mali : mise en œuvre de l’accord d’Alger, Sans le recouvrement de l’intégrité territoriale,...

Depuis plus de six ans (mai 2014) que Kidal et sa région se sont mises en marge de la République, hypothéquant ainsi ...