Femmes et handicap au Mali: que de chemin parcouru!

Deux associations et neuf comités de femmes handicapées ont formé une union qui mène le combat pour l’inclusion sociale et l’amélioration des conditions de vie des femmes en situation de handicap au Mali.

Dans le centre de santé du quartier Korofina de Bamako, Aminata Traoré, vient d’être admise pour accoucher d’un nouveau bébé, mais visiblement l’infirmier en charge de cette patiente n’est pas en l’aise. Et pour cause, sa patiente est une femme en situation de handicap moteur et comme dans la plus part des centre de santé au mali, ici, il n’y a pas de matériels adéquats pour l’accouchement de cette catégorie de personnes. Aminata Traoré a eu beaucoup de chance, avec l’aide de sa famille et des sages femmes de ce centre de santé, elle pu accoucher de son bébé mais avec beaucoup de difficulté.

Au Mali, les personnes vivant avec un handicap sont perpétuellement confrontées à différents problèmes dans la société malienne et les femmes souffrent encore plus que les hommes dans la même situation. Vivre n’est point facile sous nos cieux par inexistence ou inadéquation de certaines infrastructures et autres lieux de travail qui manquent de commodités pour les personnes touchées d’un handicap moteur. A cela s’ajoute les difficultés d’accès aux formations et à l’emploi.

Cadre de concertation

Face à ce constat se sont mis en place des associations et des groupements dont les projets sont centrés sur l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de handicap, singulièrement les femmes. En première ligne pour aider les femmes handicapées du Mali, l’Association Malienne des Femmes Handicapées (AMFH), créée en 1994. Mme Hatouma Gakou est la Présidente, nourrit des projets visant à améliorer les conditions de vie des femmes en situation de handicap.  » Ce combat est le nôtre, et nous sommes décidées à mener des actions pour convaincre nos politiques à faire des programmes pour mieux protéger et favoriser l’insertion sociaux économiques des femmes handicapées au Mali », explique Mme Gakou. Au sein d’un cadre de concertation, ces femmes échangent et travaillent sur les questions relatives à la santé de la reproduction et à la scolarisation les filles vivant avec un handicap, mais surtout elles œuvrent à soigner l’image des femmes handicapées. C’est sur cette lancée que l’union enregistre certains acquis, parmi lesquels l’amélioration du plateau sanitaire, à travers des campagnes de sensibilisation auprès des centres de santé, car, aux dires de  la Présidente de l’AMFH,  les femmes en situations de handicap physique accouchaient dans des conditions non adaptées à leur condition.  

L’apprentissage d’un métier

Souvent perçues comme  des femmes fragiles,  elles sont victimes  de violences, tant physiques que sexuelles. Par ailleurs, à cause de leur handicap, une grande majorité de ces femmes ont manqué d’aller à l’école ou ont été contraintes d’abandonner très tôt, pour des raisons financières ou à cause de la stigmatisation. L’Union des femmes handicapées, en collaboration avec ses  partenaires, initie donc des formations en faveur des femmes handicapées en vue de  l’apprentissage d’un métier pour leur autonomisation. Une autonomisation proposée à travers des activités génératrices de revenus, comme la teinture, la couture, la fabrique de savons, la transformation des céréales, etc.  

À l’image de l’Association Malienne des Femmes Handicapées, des ONG et l’État fournissent certains efforts afin d’améliorer la condition des personnes en situation de handicap au Mali, avec des subventions et les réalisations de projets. Bien qu’il reste d’énormes défis à relever pour améliorer leur quotidien, il faut rappeler qu’au Mali a été décrétée l’’intégration directe des personnes handicapées diplômées dans la fonction publique.

Aujourd’hui, on peut dire que nombreuses sont les personnes en situation de handicap qui connaissent leur droit, sont autonomes et participent activement au développement national.

Niamoye Sangare

Lire aussi

Mali : Bah N’Daw reçoit Hamidou Boly porteur d’un message du médiateur de la Cédéao...

Pour un message du médiateur Goodluck Jonathan pour la levée des sanctions, le Représentant Permanent de la CEDEAO au...

Côte d’Ivoire : le FPI se retire de la Commission électorale...

La crise institutionnelle s’enlise un peu plus en Côte d’Ivoire, avec la décision du deuxième vice-président de ...

Mali : tractations pour la levée des sanctions et la formation du gouvernement...

Nommé Premier ministre du Mali dimanche 27 septembre, Moctar Ouane a dans l’immédiat deux objectifs. Le premier ...

Lutte contre le terrorisme au Sahel, une nécessaire accentuation de la coordination s’impose !...

La pleine opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel à travers son accompagnement sur divers plan a été l...