Mali : 6 blessés et 5 suspects arrêtés après une tentative d’assassinat d’un soldat à Douentza

Douentza, insécurité, famas

Un calme précaire est revenu dans la ville de Douentza, dans la région de Mopti après une nuit et un jour agités suite à une tentative d’assassinat d’un soldat malien. En colère, les soldats ont effectué une descente dans la ville provoquant plusieurs blessés, des dégâts matériels et des suspects arrêtés.

Retour à un calme précaire à Douentza ce 15 janvier au matin mais les traces de la violence de la veille sont visibles dans la ville. Au bord du goudron qui traverse la ville, un vendeur de viande raconte. « Les militaires ont fait une descente dans ma rôtisserie de viande. Ils m’ont agressé physiquement puis se sont servis de la viande rôtie avant de saccager l’endroit », nous confie-t-il sous couvert  d’anonymat car il a peur pour sa sécurité. Quelques personnes vaquent à leurs occupations dans la ville, d’autres ne se sentent pas encore en sécurité et vivent toujours dans la peur.

C’est le cas de cette famille des arabes qui a été saccage hier par des soldats. « Les militaires pourchassaient des jeunes dans la rues, et ces jeunes sont rentrés dans notre maison. Les militaires ont forcé la porte pour rentrer dans la maison créant la panique chez les femmes. Un jeune qui se trouvait dans la maison a été tabassé par les soldats », nous raconte cet habitant de la maison qui a gardé l’anonymat pour sa sécurité. « Hier soir, nous n’avons pas pu dormir, à chaque bruit que j’entant, je crois qu’il s’agit des soldats qui revenait encore dans notre maison », ajoute un autre habitant de cette maison.

Le marché de la ville retrouve timidement son animation habituelle mais tout le monde se rappelle de la psychose provoquée par les militaires le 14 janvier dernier. « Les militaires sont venus en grand nombre dans le marché. Ils ont commencé à exercer la violence sur tous ceux qu’ils voient. Les gens ont couru dans tout le sens, c’était le sauve-qui-peut », nous raconte ce commerçant venu ouvrir sa boutique ce matin.

Plusieurs personnes étaient blessées lors de cette descente musclée de soldats maliens dans cette ville où un soldat malien a déjà été tué l’année dernière par des assaillants avant de fuir avec son arme. Au centre de santé hier, six cas de blessés ont été enregistrés par les services sanitaires. 

En 24 heures, les soldats maliens ont arrêté plusieurs dizaines de personnes dont une femme et plusieurs écoliers. « Après vérification, 5 suspects, tous des hommes ont été transféré a Mopti et les autres libérés », nous confie une source sécuritaire.

La grande question qui se pose, qui a donné l’autorisation à l’armée de procéder ainsi. Malgré nos tentatives, une source au sein de la direction de l’information des armées, dit toujours ne pas être informée de la situation à Douentza.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...