Mali : des hommes armés exécutent une vingtaine de personnes à Ménaka

Burkina Faso attaque frontièr Mali

Des hommes armés ont attaqué deux villages en tuant plusieurs civils dans la région de Ménaka qui fait frontière avec le Niger a annoncé aujourd’hui le porte-parole du Mouvement pour le salut de l’Azawad, un des plus importants mouvements d’autodéfense Touareg de cette région.

« Des hommes armés ont attaqué  le 15 janvier 2019 les villages de Taghatert et Inekar-Ouest (respectivement 40 et 45km de Ménaka) dans la région de Ménaka où se trouve un léger poste de sécurité du MSA », peut-on lire dans un communique de presse signé par Mohamed Ag Albachar, l’un des porte-paroles du groupe Touareg.

« A l’issu des affrontements, les assaillants ont procédé à l’exécution sommaire d’une vingtaine de personnes civiles dont des personnes âgées en plus de quelques éléments du poste de sécurité du MSA morts au combat », ajoute le même communiqué.

L’attaque n’a pas été revendiquée mais porte la marque des djihadistes qui font des représailles sur les populations Touareg qu’ils accusent de lutter contre la branche de l’Etat Islamique dans le sahara.  

Depuis 2018, les attaques contre des villages civils ont augmenté dans cette région de Ménaka, frontière avec le Niger. La mission de l’ONU au Mali a documenté une centaine de cas de violation des droits de l’homme en 2018 dans cette région.

Lire aussi

DIRECT Mali : tirs à l’arme automatique, plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...