Mariage de Tal B : Les stars sont-elles au-dessus des lois au Mali ?

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, le rappeur Tal B manifeste sa joie d’être marié, en bloquant, avec son cortège, la circulation sur le pont du roi Fahd de Bamako, pendant quelques minutes au grand dam des usagers de la route. Après son désagrément, le rappeur a impunément continué sa route. Dans notre pays, les stars sont-elles au-dessus des lois ?

Après une soirée visiblement bien arrosée dans le cadre de son mariage, le rappeur Tal B a bloqué avec son cortège la circulation sur le pont du roi Fahd de Bamako provoquant la colère des usagers de la route.

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on voit le rappeur, torse nu, crier sa joie d’être marié. « Je me suis marié… Je vous jure… Je suis marié. Voici ma bague », lançait-il. En agissant de la sorte sur la voie publique, Tal B mettait en danger la vie de beaucoup d’usagers du pont du roi Fahd, ce soir-là.

Mais bizarrement, après avoir troublé l’ordre public pendant quelques minutes, le jeune rappeur a continué sa route sans être interpellé par les forces de l’ordre. Il convient, aujourd’hui, de se demander si les stars ne sont pas au-dessus des lois dans notre pays. 

Si non, il est difficile de comprendre qu’un seul individu puisse bloquer la circulation sur un pont pendant la nuit au motif de manifester sa joie d’être marié, surtout dans un pays comme le Mali qui est sous état d’urgence. Cependant, il n’est pas rare de voir dans les autres pays des stars de musique, de cinéma, de football ou de basket-ball  devant la justice pour leur mauvais comportement.

Le 1er août 2018, les forces de l’ordre  françaises n’avaient pas hésité à interpeller et placer en garde à vue les rappeurs Booba et Kaaris pour avoir provoqué une bagarre à l’aéroport d’Orly.

Les autorités maliennes doivent appliquer la loi à tout le monde au risque d’encourager de genre de caprice qui met la vie des usagers de la route en danger. 

Indicateur du Renouveau

Lire aussi

En Côte d’Ivoire : La bataille se poursuit autour de la Commission électorale...

L’instance d’organisation des différents scrutins a été définitivement recomposée en septembre dernier, mais l...

Côte d’Ivoire : La triste fable des trois éléphants...

Dans six mois, les candidats des principaux partis pour la présidentielle de 2020 seront désignés. Six mois pour retr...

Gambie: les survivants du naufrage au large de la Mauritanie de retour chez eux...

Plusieurs centaines de migrants gambiens sont retournés chez eux ce 9 décembre après avoir été secourus ou int...

Burkina: Bassolé écrit à Kaboré pour faire cesser des accusations de la majorité...

Le général Djibrill Bassolé, condamné à 10 ans de prison à la suite du procès du coup d’État manqué de 2015, ...