Préavis de grève de l’UNTM : les négociations débutent ce vendredi dans un climat de méfiance

A la suite du préavis de grève déposé par l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), les pourparlers entre le gouvernement et les syndicalistes commencent aujourd’hui dans un contexte particulier. L’UNTM accuse le ministère du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions de soutenir ses détracteurs dans leurs démarches de sabotage de la grève.

Pour améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs à travers les revues financières et relectures institutionnelles, l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) a déposé un préavis de grève sur la table du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions. Les revendications sont au nombre de 12.

Il s’agit de : l’extinction du protocole d’accord de 2014 ; des droits des compressés, des partants volontaires à la retraite, des syndicalistes lésés ; l’intégration des contractuels dans la fonction publique ; la relecture des conventions collectives minières ; l’extinction du dossier de l’UMPP ; la transposition de la valeur indiciaire de 2014 en termes de pourcentage d’augmentation de salaire dans le secteur privé ; l’amélioration des grilles salariales appliquées dans le secteur privé conformément aux pourcentages obtenus dans la nouvelle grille des fonctionnaires…

L’UNTM a décidé d’observer une grève d’avertissement de soixante-douze heures allant du 9 au 11 janvier 2019, si ses doléances ne sont pas satisfaites.

Selon nos sources, les négociations commencent ce vendredi entre le gouvernement et les syndicalistes. Mais ces pourparlers interviennent dans un climat de méfiance entre les deux parties. L’UNTM accuse le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions de soutenir le camp de Khefing Kanté dans ses démarches de sabotage du mot d’ordre de grève. Pour rappel, le camp de Khefing a fait un communiqué sur l’ORTM demandant aux travailleurs de ne pas suivre le mot d’ordre.

La riposte de l’UNTM ne s’est fait pas attendre. A en croire au communiqué de l’UNTM, ces agissements d’une personne radiée du syndicat ne serviront pas à grand-chose face à la détermination de la majorité.

L’UNTM n’a pas du tout apprécié l’attitude du ministère, du coup, elle promet d’être dure comme du fer durant la négociation.  » Il n’y aura aucune concession durant les négociations », a déclaré un membre de l’UNTM.

A cette allure, la grève est inévitable surtout que les syndicalistes soupçonnent le gouvernement de négligence.

L’Indicateur du Renouveau

Lire aussi

Ibrahima Diawara remise trophée Segou Mali

Mali: Ibrahima Diawara aux côtés de la jeunesse de Ségou...

Le président du Parti Mouvement Maliens Tout Court, Mouvement pour la solidarité et le développement (MTC-MSD), Ibrah...
Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...