Préavis de grève de l’UNTM : les négociations débutent ce vendredi dans un climat de méfiance

A la suite du préavis de grève déposé par l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), les pourparlers entre le gouvernement et les syndicalistes commencent aujourd’hui dans un contexte particulier. L’UNTM accuse le ministère du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions de soutenir ses détracteurs dans leurs démarches de sabotage de la grève.

Pour améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs à travers les revues financières et relectures institutionnelles, l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) a déposé un préavis de grève sur la table du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions. Les revendications sont au nombre de 12.

Il s’agit de : l’extinction du protocole d’accord de 2014 ; des droits des compressés, des partants volontaires à la retraite, des syndicalistes lésés ; l’intégration des contractuels dans la fonction publique ; la relecture des conventions collectives minières ; l’extinction du dossier de l’UMPP ; la transposition de la valeur indiciaire de 2014 en termes de pourcentage d’augmentation de salaire dans le secteur privé ; l’amélioration des grilles salariales appliquées dans le secteur privé conformément aux pourcentages obtenus dans la nouvelle grille des fonctionnaires…

L’UNTM a décidé d’observer une grève d’avertissement de soixante-douze heures allant du 9 au 11 janvier 2019, si ses doléances ne sont pas satisfaites.

Selon nos sources, les négociations commencent ce vendredi entre le gouvernement et les syndicalistes. Mais ces pourparlers interviennent dans un climat de méfiance entre les deux parties. L’UNTM accuse le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions de soutenir le camp de Khefing Kanté dans ses démarches de sabotage du mot d’ordre de grève. Pour rappel, le camp de Khefing a fait un communiqué sur l’ORTM demandant aux travailleurs de ne pas suivre le mot d’ordre.

La riposte de l’UNTM ne s’est fait pas attendre. A en croire au communiqué de l’UNTM, ces agissements d’une personne radiée du syndicat ne serviront pas à grand-chose face à la détermination de la majorité.

L’UNTM n’a pas du tout apprécié l’attitude du ministère, du coup, elle promet d’être dure comme du fer durant la négociation.  » Il n’y aura aucune concession durant les négociations », a déclaré un membre de l’UNTM.

A cette allure, la grève est inévitable surtout que les syndicalistes soupçonnent le gouvernement de négligence.

L’Indicateur du Renouveau

Lire aussi

Mali : le pays compte plus de 346 fabricants d’armes à feu...

Au Mali, les armes de fabrication locale sont très répandues. Il existe dans notre pays, plus de 346 artisans fabric...

Mali : le président du Haut conseil Islamique, Ousmane Madani va demander des explications à la M...

En conférence de presse, le dimanche 16 juin 2019, le président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), Cherif Ousma...
Opération, Barkhane, FAMAS, Gao, Gossi,Mali,

Mali : Ménaka, 20 terroristes neutralisés par des FAMAs et Barkhane....

Nos Famas et les forces Barkhane auraient neutralisé plus de 20 terroristes dans la région de Ménaka. C’était au c...

Mali : Mamadou S. Coulibaly: «Notre économie va pâtir de la situation sécuritaire mais sera ga...

Au centre du pays, le secteur privé ne pourra se projeter tant que l’Etat n’aura pas rétabli la sécurité et red...