Segou : les acteurs de l’Accord pour la paix autour de la table du dialogue

Accord pour la paix, Segou Mali

Le Mali et ses partenaires ont décidé de faire de ce concept « Team Building« , un cheval de bataille pour l’accélération de la mise en œuvre de l’Accord de la paix et de la réconciliation issu du processus d’Alger.  

La ville de Ségou, cité pleine d’histoires, était les 28, 29 et 30 décembre dernier la capitale de la paix et de la cohésion sociale. Les mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation du Mali étaient réunis autour du ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale.

La rencontre de Ségou entre dans le cadre de la méthode « Team Building » qui vise à resserrer les liens sociaux, de définir des priorités pour 2019 dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, issu du processus d’Alger.

Ils étaient une cinquantaine de délégués et de représentants des mouvements signataires, à prendre part à cette rencontre de Ségou. Il s’agit des représentants de la coalition des mouvements de l’Azawad, avec à leur tête Moussa Ag Attaher, des représentants de la plate-forme, réunis autour de Me Harouna Touré. D’autres mouvements étaient aussi de la rencontre pour une plus grande implication de tous les acteurs et partenaires de la paix au Mali.

Parmi ces partenaires ayant participé à la rencontre, on peut citer le haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation  nationale, les représentants des ministères partenaires et les représentants de  l’organisation Allemande GIZ, à travers son projet d’appui à la stabilisation et la paix. Un partenaire sur ce projet depuis 2013.

Pendant trois jours, les participants se sont penchés sur des thématiques sur la cohésion sociale et le renforcement des liens sociaux basés sur la méthode « Team Building ». Une méthode de renforcement d’équipe apparue dans les années 1980. L’objectif du concept est de créer un resserrement de liens entre les membres d’une même équipe. Le Mali et ses partenaires ont décidé de faire de ce concept un cheval de bataille pour l’accélération de la mise en œuvre de l’accord de la paix et de la réconciliation issu du processus d’Alger.

Au cours des travaux, les participants ont élaboré des méthodes et techniques de communication pour mieux sensibiliser et de favoriser la mise en œuvre de l’Accord. Il faut dire que la rencontre de Ségou a été saluée à sa juste valeur par les parties signataires. Une initiative du ministre de la Cohésion sociale  de la Paix  et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré. Le ministre Bouaré en synergie avec les communicateurs traditionnels de Ségou a offert une soirée culturelle aux participants. Elle était animée par l’ensemble instrumental « Kognè Ba de Ségou » et le groupe de musique du réseau des communicateurs traditionnels pour le développement. Ladite soirée s’est tenue au centre culturel Korè. Pendant deux heures,  les artistes ont développé des concepts de la paix, du dialogue, du vivre ensemble, de la tolérance et de la cohésion sociale. Ils ont appelé les acteurs de l’Accord au don de soi et à la réconciliation pour un Mali de paix.

Indicateur du Renouveau

Lire aussi

Mali : Quand la maladresse de la ministre française des armées dévoile … Les visées impériali...

«Nous avons décidé de créer une unité de forces spéciales européenne. Dès 2020, les forces spéciales française...

Mali: Hommage aux soldats Maliens...

Au soldat inconnu Il est parti en embrassant les pieds de maman N’Ma a fait ses dernières bénédictions Il est parti...

Force conjointe du G5 Sahel : 25 terroristes neutralisés au cours d’une opération d’envergure...

Les premières semaines du mois de novembre ont été marquées par une opération d’envergure menée par la Force con...

Burkina Faso: la France augmente son niveau d’alerte sécuritaire...

Nouvelle mise à jour de la carte du Burkina Faso par le ministère français des Affaires étrangères. Les zones en ja...