All for Joomla All for Webmasters

Mopti : Un premier contact entre le groupe d’auto-défense peulh ASS et les djihadistes tourne mal 

Des hommes armés sur des motos dans le centre du Mali. @DR

Depuis quelques mois, l’Alliance pour le Salut du Sahel (ASS), un nouveau groupe d’auto-défense peulh a fait son apparition dans le centre du Mali. Très actif sur les réseaux sociaux, notamment twitter, l’ASS a du mal à cohabiter avec les djihadistes dans le centre du Mali.   

Le 31 mai 2018, à Bombo dans le cercle de Koro, près de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. Un violent combat entre la milice dogon dana-ambassagou et des combattants djihadistes d’Amadou Kouffa vient de terminer. Un important chef de la milice dogon est tué et les djihadistes sont encore sur le lieu en train de ramasser le butin de guerre, lorsque trois combattants du mouvement peulh de l’Alliance pour le Salut du Sahel sur des motos ont fait irruption.  

Qui êtes-vous? Pourquoi vous êtes venus vers la fin des combats ? Quels sont vos objectifs ? Voilà entre autres questions posées par les djihadistes aux combattants de l’Alliance pour le Salut du Sahel. « Nous sommes ici pour défendre la communauté peulh de massacres des dozos. Nous serons partout pour défendre les paisibles citoyens peulh car trop c’est trop », répond un combattant du Mouvement ASS. La présence des hommes du Mouvement ASS agace les djihadistes.  « Nous ne sommes pas là pour défendre les peulh, mais plutôt Allah, réplique le chef des djihadistes. Si vous vous inscrivez dans cette idée, vous êtes les bienvenus, dans le cas contraire, quittez ici tout de suite et ne revenez plus dans notre zone d’opération ».

La discussion était brève. Les combattants du mouvement peulh de l’Alliance pour le salut du sahel, n’ont pas voulu envenimer l’altercation et ont quitté le lieu. Sur Twitter, le mouvement peulh de l’ASS revendique régulièrement des attaques contre la milice dogon dana-ambassagou qu’il qualifie de « terroriste ».

Selon une source consultée par Nord Sud Journal,  dans le centre du Mali, les djihadistes soupçonnent les hommes du Mouvement ASS de faire du renseignement pour compte des armées de pays du Sahel, c’est qui explique leur méfiance de djihadiste vis-à-avis de ce groupe d’auto-défense peulh. Depuis cet incident, aucun heurt n’a eu lieu entre le mouvement peulh de l’ASS et les djihadistes sévissant dans le centre du Mali, mais le risque est grand nous confie un fin connaisseur des groupes djihadistes dans le Sahel.

Nord Sud Journal