All for Joomla All for Webmasters

Afrique de l’Ouest : l’ITFC en soutien des PME

Le patron d’ITFC Hani Salem Sonbol et le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré © DR / ITFC

Le patron d’ITFC Hani Salem Sonbol et le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré © DR / ITFC

La filiale du groupe de la Banque islamique de développement (BID) dédiée au au financement du commerce a lancé le 5 octobre à Ouagadougou une initiative en faveur des PME en Afrique de l’Ouest, dotée d’une enveloppe de plusieurs centaines de millions de dollars. 

Profitant de son dixième anniversaire et du forum Rebranding Africa, organisé par l’influent Thierry Hot à Ouagadougou du 4 au 7 octobre, la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), filiale de la Banque islamique de développement (BID), affiche ses nouvelles ambitions pour l’Afrique subsaharienne.

L’institution de financement du développement basée à Djeddah en Arabie saoudite, a lancé vendredi 5 octobre son programme dénommé PME Afrique de l’Ouest, doté d’une enveloppe de plusieurs centaines de millions de dollars.

Le programme PME Afrique de l’Ouest entend améliorer l’utilisation des instruments de financement du commerce placés dans les banques ouest-africaines pour les PME. Il sera d’abord introduit au Sénégal, avant d’être progressivement déployé au Bénin, en Côte d’Ivoire, en Guinée-Bissau, au Mali, au Niger et au Togo.

18 millions de dollars pour Coris Bank International

Le projet comprend des outils tels que le renforcement des capacités des institutions financières partenaires et des PME, ainsi que le soutien dans les procédures d’acquisition de prêt. Des lignes de financement du commerce sont octroyés à des banques partenaires. Parmi elles, l’on peut citer la panafricaine Ecobank, les marocains Attijariwafa bank et Groupe Banque populaire ainsi que l’institution multilatérale Afreximbank. Au Burkina, c’est le groupe bancaire Coris Bank International, fondé par l’entrepreneur burkinabè Idrissa Nassa, qui a été choisi comme banque de référence pour ce programme.

« Nous avons bénéficié d’une ligne de crédit d’un montant de 18 millions de dollars de la part de Société internationale islamique de financement commerce (ITFC). Ces ressources vont permettre à notre banque de solder à l’avance les importations d’opérateurs économiques locaux. Le prêt sera ensuite remboursé par ces derniers », explique Diakarya Ouattara, à la tête de Coris Bank International.

Ce programme consiste d’une part au déploiement d’une assistance au profit de Coris Bank International pour adapter et moderniser ses outils et son processus d’octroi de prêts et d’autre part à renforcer les capacités des PMEs qui, très souvent sont confrontées à des problèmes d’organisation, de structuration, de faible niveau de formation, de capacité financière, et dont les dossiers sont jugés non bancables.

Objectif : 1 milliard de dollars d’approbation de financements annuels d’ici à la fin de 2019

Depuis sa création en 2008, l’ITFC a débloqué environ 4 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros) de financement pour soutenir le développement du commerce dans la région d’Afrique subsaharienne. En 2017, l’institution a mobilisé 826 millions de dollars (718,4 millions d’euros) pour les besoins des secteurs de l’agriculture et de l’énergie en particulier.

« Notre stratégie est de parvenir à atteindre le milliard de dollars d’approbation de financements annuels d’ici à la fin de 2019, et donc devenir un financier commercial de choix dans la région. Nous sommes donc en bonne voie pour atteindre nos objectifs pour l’Afrique », a déclaré Hani Salem Sonbol, le patron d’ITFC.

Jeune Afrique