Absence de policiers dans les box de l’aéroport : Le directeur de la police des frontières se ridiculise

En réaction à une vidéo qui circule sur les réseaux et qui dénonce l’absence de policiers dans les box de l’aéroport, le directeur de la police des frontières s’est fendu d’un communiqué insipide et ridicule.

Risible. Le directeur de la police des frontières est enfin sorti de son silence sur l’absence de policiers dans les box de l’aéroport. Dans un communiqué insipide, ridicule et truffé de fautes, Arouna Samaké, contrôleur général de police, a indiqué que le vol d’Air Mauritanie dont il s’agit venait  de Brazzaville dans la nuit du 6 au 7 novembre. Selon lui, le vol est arrivé plus tôt que prévu. Car, dit-il, il était attendu à 1 heure 20 minutes du matin mais est arrivé à 00 heure 11 minutes.

Des arguments tirés par les cheveux. D’autant que toutes les dispositions doivent être prises afin de parer à toute éventualité. Le DG, par cette sortie, a manqué l’occasion de se taire. Puisqu’il vient d’étaler au grand jour l’absence de sécurité, du moins, des défaillances sécuritaires à l’aéroport international Modibo Kéïta-Senou. Ce qui est quand même très inquiétant dans un pays en guerre contre le terrorisme.

Cheick Bougounta Cissé

Lire aussi

Mali: dans les coulisses des désignations de Bah Ndaw et Assimi Goita à la tête de la transition...

Ce lundi 21 septembre, des leaders de la société, des responsables religieux, responsables des groupes armés signatai...

Mali : l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw désigné pour diriger la transition...

La transition au Mali, l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw est choisi ce 21 septembre, pour diriger l...

Mali : dernières discussions et consultations à la veille de l’ultimatum de la Cédéao...

Le Mali va-t-il enfin connaître l’identité de son président et de son Premier ministre de transition ? La feui...

Mali : à propos des gouverneurs et du chef de l’Etat, les propositions maussades du PARENA...

Faire de l’élection du président de la République une affaire de « komo » ou de « fétiche ...