Annulation de la marche du 8 decembre: l’opposition dit non aux leaders religieux

Soumaila Cisse opposition

Les leaders religieux ont rencontré l’opposition malienne, le mercredi 5 décembre 2018. L’objectif de cette rencontre était d’apaiser le climat politique qui reste tendu depuis la fin de l’élection présidentielle de juillet-août 2018. Les responsables de l’opposition ont opposé une fin de non-recevoir à la demande de surseoir la marche du 8 décembre, formulée par les leaders religieux. 

Après la répression de sa marche du 16 novembre 2018, par les forces de l’ordre et de sécurité à coup de gaz lacrymogène, l’opposition malienne prévoit de marcher le 8 décembre prochain pour protester contre la mauvaise gestion du pays par le régime d’IBK. Pour détendre l’atmosphère politique, tendue depuis la fin de l’élection présidentielle de 2018 dans notre pays, les leaders religieux ont rencontré des responsables de l’opposition. Lors de cette rencontre Monseigneur Jean Zerbo et Cherif Ousmane Madane Haïdara ont demandé aux responsables de l’opposition de surseoir à leur marche de protestation, prévue le 8 décembre 2018.

A lire aussi : Rencontre opposition-notables et leaders religieux : Soumaïla réitère sa volonté de dialogue

En réponse, Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition et Tiébilé Dramé, président du PARENA, ont poliment décliné l’offre des visiteurs de marque, relative à l’annulation de la marche du samedi prochain. Ils tiennent  le gouvernement pour responsable de la détérioration du climat politique actuel dans notre pays. Selon Soumaïla Cissé, la main tendue du Président de la République n’est pas sincère, sinon on ne serait pas dans cette situation actuellement. Ce refus des responsables de l’opposition traduit leur détermination à exercer leur droit de marcher, garanti par la constitution malienne mais qui avait été interdit par le gouverneur du district de Bamako, le 16 novembre dernier.

Les responsables de l’opposition entendent, à travers cette marche, dénoncer notamment le nouveau découpage administratif effectué par le gouvernement.

L’indicateur du renouveau 

 

 

 

Lire aussi

Tchad : 50 éléments du CCMSR abattus par l’armée tchadienne...

L’armée tchadienne affirme, dans un bilan provisoire, avoir abattu plus de 50 éléments du Conseil de commandeme...

Mali : une nouvelle attaque des hommes armés non identifiés...

Le village de Tanoussogou  situé dans la Commune de Koulogon a été une cible d’attaqué hier, le 19 février 2...

Mali : arrestation de deux braqueurs connus des services de police, M.D et AG...

Saisit par plusieurs plaintes pour braquage à mains armées suivi de dépossession de motos et divers objets, le Commis...
Opération, FAMAS, Foret, Terroriste, Mali,

Mali : une dizaine d’assaillants neutralisés dans une opération de ratissage dans la forêt de B...

Après la capture, mardi, de trois chefs terroristes et la neutralisation de beaucoup d’autres à Somadougou, l’arm...