Après la vidéo « Koro », le professeur Hubert Balique a écrit à Salif Keita : « Non, Salif, les attaques des djihadistes ne sont pas perpétrées, ni montées par la France

Cher Salif Keita,

Je suis aujourd’hui très triste et très inquiet, car vous, le GRAND SALIF KEITA, celui dont la voix et les chansons m’ont accompagné depuis mon installation au Mali en 1975, celui que j’admire, avez fait une déclaration d’une gravité telle, qu’elle exige que je sorte de mon silence pour m’exprimer en tant que compatriote et aîné.

Non, Salif, les attaques des djihadistes ne sont pas perpétrées, ni montées par la France ;

Non Salif, la France n’est pas esclavagiste, la France ne torture pas, la France n’assassine pas ;

Non Salif, tout ce qui arrive au Mali ne dépend pas des français.

Contrairement à ce que vous dites, le Mali, comme les autres anciennes colonies françaises, ne sont pas les seules à recevoir de l’aide internationale, bien que la France oriente davantage son aide vers ses anciennes colonies que vers celles de la Grande Bretagne ou de la Belgique.

Oui, la colonisation a bien eu lieu. Oui, elle fait partie des images sombres et peu glorieuses de l’histoire de France. Mais elle s’est achevée il y a 57 ans.

Oui, il y a eu depuis lors des erreurs que la France a commises en Afrique en général et au Mali en particuliers, car la France, comme le Mali, est faite de femmes et d’hommes, qui ne sont pas irréprochables et peuvent se tromper.

Mais aujourd’hui, le Mali est un pays indépendant, un pays libre, un pays démocratique, où même s’il y a encore des faiblesses, il reste maître de son destin et construit son futur malgré l’épreuve douloureuse qu’il affronte aujourd’hui.

Vivant chaque jour depuis 44 ans avec le Mali, qui m’a accueilli et donné une famille, je suis en mesure de témoigner de sa richesse et de tout le chemin qu’il a parcouru depuis lors malgré les difficultés qu’il a rencontrées.

La souffrance qui vous assaille comme la plus grande partie du peuple malien auquel j’ai la grande fierté d’appartenir depuis plus de 20 ans, vous a amené à tenir des propos erronés, dont les conséquences politiques sont considérables, car vous êtes le GRAND SALIF KEITA que le monde entier connait, que le monde entier écoute avec ravissement.

Cette souffrance, je la partage, comme je partage votre volonté d’agir pour aider notre Mali à franchir avec succès l’épreuve qu’il subit depuis 7 ans.

Je vous demande en conséquence de reconnaitre votre erreur et de présenter vos excuses au peuple français que vous reconnaissez parfaitement, non pas parce que vous l’avez blessé et qu’il ne comprend pas les raisons de vos propos, mais pour éviter que les innombrables maliennes et maliens qui vous suivent et qui croient en vos paroles, ne contribuent à aggraver la situation actuelle.

Professeur Hubert Balique

Chevalier de l’Ordre National du MaliChevalier de l’Ordre National du Mérite Français.

Lire aussi

Mali : Rencontre de clarification : A Pau comme à Canossa ?...

La grande rencontre de clarification entre le président français et ses homologues du Sahel, initialement prévue ce d...

Le Niger en deuil rend hommage à ses soldats tués à Inates...

Plongé dans un deuil de trois jours, le Niger rendait hommage vendredi aux 71 soldats tués à Inates dans la pire atta...

Mali : On négocie discrètement avec des terroristes....

Comme dans d’autres pays sahéliens, les attaques de groupes armés contre les forces de sécurité se multiplien...

En 2020, les compagnies aériennes africaines perdront collectivement 200 millions USD (IATA)...

L’année 2020 s’annonce peu reluisante pour les compagnies aériennes africaines. C’est ce qui ressort des project...