Attentat d’Istanbul : ce que l’on sait des victimes

Un jeune femme dépose des fleurs en hommage aux victimes de l’attentat dans une boîte de nuit d’Istanbul qui a fait 39 morts la nuit du Nouvel an, le 1er janvier 2017. © Emrah Gurel/AP/SIPA

39 personnes ont péri dans l’attentat contre une boîte de nuit d’Istanbul dans la nuit du Nouvel An, selon le dernier bilan provisoire. Parmi elles figurent au moins cinq ressortissants de pays africains.

Au moins 17 étrangers figurent parmi les 39 victimes tuées dans l’attentat revendiqué par le groupe terroriste État islamique (EI), qui a fait par ailleurs plus de 65 blessés la nuit du Nouvel An, selon un bilan provisoire.

Ce soir-là, entre 700 et 800 personnes se trouvaient dans la boîte de nuit visée, le Reina, au bord du Bosphore sur la rive occidentale d’Istanbul. Certaines sont mortes noyées, préférant plonger dans les eaux glaciales du détroit au péril de leur vie pour tenter d’échapper aux balles de l’assaillant, toujours en fuite ce lundi.

Un couple de Tunisiens tué

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé le décès d’une Franco-Tunisienne, Senda Nakaâ, et de son époux, Mohamed Azzabi, de nationalité tunisienne. La mort du jeune couple laisse « une petite fille de cinq mois privée de parents », a déploré l’ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor, dans un message de condoléances posté sur Facebook.

Deux Marocaines décédées

Les autorités marocaines, citées par l’agence de presse officielle (Map), ont confirmé le décès de deux ressortissantes, sans préciser leur identité. Selon le communiqué, le roi a donné des instructions pour prendre en charge le transfert de leurs dépouilles ainsi que les frais d’hospitalisation des quatre autres victimes marocaines blessées dans l’attentat.

Selon le ministère libyen des Affaires étrangères, un Libyen a également été tué et trois autres blessés.

D’autres nationalités concernées

Parmi les autres victimes décédées dans l’attentat, confirmées par les autorités des États concernés, figurent trois Jordaniens, trois Libanais, un Koweïtien, trois Irakiens, une Israélienne, deux Indiens, un Belgo-Turc, une Canadienne ainsi que « plusieurs » Saoudiens, a indiqué le consulat  saoudien à Istanbul, sans préciser le nombre.

Par ailleurs, plus d’une vingtaine de ressortissants étrangers ont été blessés dans la fusillade.

Jeune Afrique

Lire aussi

Le président du Niger alerte sur les groupes djihadistes : « Si le Sahel cède, la menace touchera...

Mahamadou Issoufou, président du Niger, confie au JDD ses inquiétudes sur la dégradation de la situation au Sahel, me...

Mali : Les localités sud du pays en état d’alerte maximum des terroristes prennent pied dans le ...

La menace terroriste se précise de plus en plus vers les localités sud du pays dans le Wassoulou (Yanfolila-Frontière...

Mali : Forum de Paris sur la paix : Les sommets se multiplient, la paix s’éloigne en Afrique...

Après la première édition, tenue dans la foulée du centenaire de l’Armistice célébrée  en novembre 2018, l...

Burkina Faso: les gendarmes repoussent une attaque jihadiste à Arbinda...

Des hommes armés ont attaqué l’escadron de gendarmerie basé à la brigade territoriale de gendarmerie d’Arbinda d...