Bamako : L’aventure de Souleymanebougou va couter 8 milliards à l’Etat

C’est la somme faramineuse que le trésor public va devoir débourser pour les victimes de l’opération de démolition déclenchée par le département des Domaines contre les occupants anarchiques sur les terres de l’ACI.

Interrompu à mi-chemin avec l’intervention de certaines notabilités religieuses, l’opération n’a pas été épargnée par une action judiciaire engagée par les dizaines victimes ayant perdu pour certains la fortune de toute une vie.

La procédure judiciaire en question a été prise en charge et soutenue par l’Urd et le chef de file de l’opposition à travers les services de l’avocat et non moins responsable de ce part Me Demba Traoré. Les plaignants ont eu gain de cause parce que l’Etat a été jugé coupable d’atteinte aux propriétés privées.

Même si les constructions ont été érigées sur des parcelles litigieuses indument attribuées, le département n’avait aucun droit de procéder à leur démolition sans décision de justice. L’ardeur à la démolition du ministre Bathily, selon nos sources, s’est réduite finalement à une transaction avec les plaignants en vue de ramener à des proportions supportions supportable la condamnation pécuniaire infligée à l’Etat.

Le Témoin

 

Lire aussi

DIRECT Mali : 4 morts et plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...