Burkina : au moins onze militaires tués dans une attaque dans le nord du pays

armeeburkina-288x144-1476268672

Onze militaires ont été tués dans une attaque à Nassoumbou, dans le nord du Burkina Faso, vendredi matin, selon l’AFP. Une source sécuritaire jointe par Jeune Afrique évoque quant à elle un bilan de 12 morts.

D’après un communiqué de l’armée, l’attaque a eu lieu vendredi 16 décembre aux environs de 5 heures du matin. « Une quarantaine d’individus non encore identifiés, lourdement armés, ont attaqué le poste militaire de Nassoumbou, localité située à 45 km au Nord de Djibo et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne », précise le texte qui ajoute que des renforts ont été envoyés sur place.

Selon une source sécuritaire qui a requis l’anonymat, jointe par Jeune Afrique, le bilan provisoire fait état de douze soldats burkinabè tués dans l’affrontement et de matériels incendiés. « Pour le moment, nous n’avons aucune idée sur l’identité des assaillants », a dit cette source. L’AFP évoque quant à elle un bilan de 11 morts.

Attaques récurrentes

Le nord du Burkina est en proie aux attaques récurrentes des terroristes. Début octobre, cinq militaires avaient péri à Intagom (près de la frontière malienne), là où, trois policiers avait été tués trois mois plutôt. Ces séries d’attaques contre les forces de sécurité et de défense ont fait une vingtaine de victimes depuis 2015.

À Djibo, la capitale du Soum, un couple australien, le Dr Kent Eliott et son épouse avaient été kidnappés en 2015. Mme Eliott a été libérée après une médiation nigérienne mais son époux reste toujours aux mains des ravisseurs.

En janvier dernier, un attentat revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), contre le restaurant chic Le Cappuccino et l’hôtel Splendid avait fait 30 morts à Ouagadougou.

Jeune Afrique

Lire aussi

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...

Police au Mali : nouvelles quittances pour mettre fin aux magouilles sur les routes maliennes...

Malick Coulibaly, le ministre de la Justice, a livré des carnets de quittance aux directeurs régionaux de la police le...