Burkina : ce que l’on sait de l’information sur la mort de Djafar Dicko, le chef de Ansaroul islam

Banamba djihadiste attaque

Le chef de Ansaroul Islam, la branche Burkinabè de JNIM, Djafar Dicko serait mort dans un raid le 1er octobre dernier après l’attaque de Boulikéssi au Mali. Depuis ces frappes sur sa voiture, aucun signe de vie de Djafar et de son garde du corps, Oumarou Bolly.

Toute reproduction, même partielle sans la permission de l’auteur est strictement interdite et passible de poursuite judiciaire.

 Le 1er octobre dernier, dans l’après-midi, un hélicoptère de combat a procédé à un raid sur une voiture et une colonne des mots des djihadistes qui vraisemblablement revenaient de l’attaque de Boulikéssi au Mali et se dirigeaient vers le Burkina Faso voisin.

« Le raid a eu lieu vers 17h, à environs 15km du village du village de Mougnoukana, dans la zone de Seenomango », dit un habitant de cette région. Qui ajoute : « les frappes de l’hélicoptère ciblaient un pick-up dans lequel se trouvaient djafar Dicko, le chef de Ansaroul Islam et Oumarou Bolly, son garde du corps ».

Selon notre source, les deux hommes sont morts dans ce raid ainsi que 11 autres djihadistes qui se trouvaient sur des motos. Djafar Dicko, le chef de Ansaroul Islam est –il vraiment mort dans ce raid ? Une chose est sûre, depuis ce raid, le chef djihadiste de la branche de Jama’a Nusrat ul-Islam wa al-Muslimin (JNIM) du Burkina Faso n’a plus été vu.

Dans un communiqué, l’État-major conjoint de la force du G5 Sahel indique Ansaroul Islam comme le principal groupe qui a attaqué le camp de la force du G5 Sahel, le 30 septembre dernier à Boulikéssi. Cetta attaque a fait au moins 41 morts dans le rang des soldats maliens sous commandement de la force conjointe du G5 Sahel.

Lire aussi

Le président du Niger alerte sur les groupes djihadistes : « Si le Sahel cède, la menace touchera...

Mahamadou Issoufou, président du Niger, confie au JDD ses inquiétudes sur la dégradation de la situation au Sahel, me...

Mali : Les localités sud du pays en état d’alerte maximum des terroristes prennent pied dans le ...

La menace terroriste se précise de plus en plus vers les localités sud du pays dans le Wassoulou (Yanfolila-Frontière...

Mali : Forum de Paris sur la paix : Les sommets se multiplient, la paix s’éloigne en Afrique...

Après la première édition, tenue dans la foulée du centenaire de l’Armistice célébrée  en novembre 2018, l...

Burkina Faso: les gendarmes repoussent une attaque jihadiste à Arbinda...

Des hommes armés ont attaqué l’escadron de gendarmerie basé à la brigade territoriale de gendarmerie d’Arbinda d...