Burkina-Faso : arrestation de 3 individus détenteurs de 509 cartes bancaires à Ouagadougou

Blanchiment de capitaux à Ouagadougou, trois individus détenaient à eux seuls, 509 cartes bancaires. La Police Nationale, à travers le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJ/C), vient de mettre fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouagadougou, spécialisé dans le blanchiment de capitaux.

Munis de cinq cent neuf cartes bancaires, les trois malfrats, tous de nationalité étrangère, dont deux  étaient de passage à Ouagadougou et le troisième, leur hôte, un résident étudiant, procédaient à des retraits auprès des distributeurs automatiques de banque entre minuit et 3 heures du matin.

Comme forfait, ils ont visité plus d’une cinquantaine de guichets automatiques de banque, ce qui leur a permis de retirer et transférer vers le Nigéria, la somme de trente un million cinq cent soixante-quatre mille francs (31.564.000) FCFA entre le 6 et le 13 juillet 2020.

La Police Nationale salue la collaboration des populations qui ont permis l’atteinte de ce résultat. Pour plus de la sécurité individuelle et collective, la police burkinabé interpelle toute la population à dénoncer tous les cas suspects.

La Police Nationale

Lire aussi

Mali : les raisons du maintien des sanctions de la CEDEAO malgré le choix d’un premier ministre c...

Le Mali est loin  de rétablir  les échanges commerciaux et diplomatiques avec ses voisins &nb...

Mauritanie : l’ex-président Abdel Aziz interdit de quitter Nouakchott...

Le procureur de la République de Nouakchott-Ouest a interdit vendredi soir à Mohamed Ould Abdel Aziz de quitter l...

Guinée : les autorités interdisent la marche du 29 septembre, le FNDC appelle à une désobéissan...

Les autorités guinéennes ont interdit la marche du FNDC prévue ce mardi 29 septembre contre la candidature d’Alpha ...

Présidentielle au Burkina : Zida investi candidat, son retour « différé »...

Annoncé en grandes pompes par son parti, le retour de Yacouba Isaac Zida n’est finalement pas à l’ordre du jour. L...