Burkina-Faso : la grande mosquée de Ouagadougou défoncée et les serrures changées

La Grande Mosquée de Ouagadougou a été défoncée, les portes et les serrures ont été changées par un groupe des jeunes dans l’après-midi d’hier 30 août 2020, après la prière de treize heures.

Des manifestants ont fait irruption dans la grande mosquée de Ouagadougou ce dimanche 30 août après midi, “défonçant des portes”, selon des témoignages recueillis sur place par Radio Oméga.

Selon un des gardiens de la grande mosquée : “C’est après la prière de 13h qu’ils sont arrivés et ont cassés les portes de la mosquée. Et ils sont repartis vers 17h après avoir changé les serrures des portes”.

Un autre témoin, présent, affirme qu’il était à l’intérieur quand les protestataires sont arrivés et ont commencé à chasser les fidèles. “Quand ils sont arrivés ils ont sommé tout le monde de sortir de la mosquée comme quoi la mosquée leur appartenait. Après ils ont défoncé les portes de la radio et du bureau et ils ont changé toutes les serrures” nous confie ce dernier, quinquagénaire qui, dit “regretter ce genre d’actes et appelle à l’union entre les deux parties car “on ne devrait pas se battre dans une mosquée”.

Qui sont donc ces manifestants? Pour le président de la communauté musulmane, Aboubacar Sana, il ne fait aucun doute que leurs commanditaires sont de l’autre bord en lice pour la présidence de la communauté musulmane.

“Tout porte à croire que ce ne sont pas des membres de la communauté musulmane qui sont à l’origine de ces forfaits. Ce sont des bandits qui ont été envoyés par l’autre camp pour faire ça. Quand on veut semer la terreur on trouve des bandits pour ce genre de chose” a indiqué le président de la communauté musulmane joint au téléphone par radio Oméga.

Il appelle donc les autorités compétentes à agir conformément à la loi. “On a pu identifier certaines personnes dont on a transmis les noms à la police. Et comme nous sommes dans un état de droit, je pense que ce genre d’actes ne doivent pas rester impunis” a-t-il ajouté.

A 18h00 le calme était revenu dans la grande mosquée de Ouagadougou. La grande porte côté Ouest est restée fermée mais celle de l’Est était ouverte. Quelques fidèles sont entrés pour la prière du soir.

Avec Radio oméga

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...