Burkina-Faso : la grande mosquée de Ouagadougou défoncée et les serrures changées

La Grande Mosquée de Ouagadougou a été défoncée, les portes et les serrures ont été changées par un groupe des jeunes dans l’après-midi d’hier 30 août 2020, après la prière de treize heures.

Des manifestants ont fait irruption dans la grande mosquée de Ouagadougou ce dimanche 30 août après midi, “défonçant des portes”, selon des témoignages recueillis sur place par Radio Oméga.

Selon un des gardiens de la grande mosquée : “C’est après la prière de 13h qu’ils sont arrivés et ont cassés les portes de la mosquée. Et ils sont repartis vers 17h après avoir changé les serrures des portes”.

Un autre témoin, présent, affirme qu’il était à l’intérieur quand les protestataires sont arrivés et ont commencé à chasser les fidèles. “Quand ils sont arrivés ils ont sommé tout le monde de sortir de la mosquée comme quoi la mosquée leur appartenait. Après ils ont défoncé les portes de la radio et du bureau et ils ont changé toutes les serrures” nous confie ce dernier, quinquagénaire qui, dit “regretter ce genre d’actes et appelle à l’union entre les deux parties car “on ne devrait pas se battre dans une mosquée”.

Qui sont donc ces manifestants? Pour le président de la communauté musulmane, Aboubacar Sana, il ne fait aucun doute que leurs commanditaires sont de l’autre bord en lice pour la présidence de la communauté musulmane.

“Tout porte à croire que ce ne sont pas des membres de la communauté musulmane qui sont à l’origine de ces forfaits. Ce sont des bandits qui ont été envoyés par l’autre camp pour faire ça. Quand on veut semer la terreur on trouve des bandits pour ce genre de chose” a indiqué le président de la communauté musulmane joint au téléphone par radio Oméga.

Il appelle donc les autorités compétentes à agir conformément à la loi. “On a pu identifier certaines personnes dont on a transmis les noms à la police. Et comme nous sommes dans un état de droit, je pense que ce genre d’actes ne doivent pas rester impunis” a-t-il ajouté.

A 18h00 le calme était revenu dans la grande mosquée de Ouagadougou. La grande porte côté Ouest est restée fermée mais celle de l’Est était ouverte. Quelques fidèles sont entrés pour la prière du soir.

Avec Radio oméga

Lire aussi

Burkina Faso: des candidats à la présidentielle protestent contre des conditions «discriminatoire...

C’est parti pour le dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle du 22 novembre prochain. Les candidats...

Mali : émergence de la démocratie, ATT s’insurge contre les coups d’Etat...

A entendre parler ATT, l’une des tares du Mali est le coup d’Etat qui est antinomique à la démocratie. « De 1960 ...

Mali: quand Mamadou Sinsy Coulibaly refusait d’aller à l’élection pour la tête du CNP...

Après l’élection de Diadié Sankaré à la tête du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), le 26 septembre...

Mali : Premier ministre Moctar Ouane, prise de contact avec le cabinet et les services rattachés...

Moins de 24 h après sa nomination, le Premier ministre de la Transition, Moctar Ouane a tenu à recevoir ses collaborat...