Burkina Faso : nouveaux massacres commis par des groupes armé

Après les trois attaques lors desquelles 90 villageois ont été tués, la création d’une milice d’autodéfense soulève des inquiétudes.

(Nairobi, le 23 avril 2020), Au Burkina Faso, des groupes armés islamistes présumés ont tué au moins 90 civils lors de trois attaques perpétrées fin janvier 2020 contre des villages, provoquant la fuite de milliers de personnes, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Ces attaques, commises entre le 17 et le 25 janvier, ont accéléré la création par le gouvernement d’une nouvelle milice d’autodéfense, faisant craindre de nouveaux abus.

775000 personnes déplacées

Ces tueries, perpétrées dans les villages de Rofénèga, Nagraogo et Silgadji, s’inscrivent dans le cadre d’une recrudescence d’attaques dans le centre et le nord du pays et de l’expansion des groupes armés islamistes affiliés à Al-Qaïda et à l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS). Plus de 775 000 personnes avait été déplacées à la fin mars par ces violences. Human Rights Watch enquête également sur l’attaque du 16 février contre le village de Pansi, qui aurait été perpétrée par des islamistes armés, et lors de laquelle plus de 20 civils ont été tués.

« Le massacre de plusieurs dizaines de civils par des groupes armés islamistes montre leur mépris total pour la vie humaine », a déclaré Jonathan Pedneault, chercheur auprès de la division Crises et conflits de Human Rights Watch. « Les chefs de groupes armés devraient immédiatement ordonner la cessation de telles attaques à l’encontre des civils, et les dénoncer. »

mondafrique

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...