Burkina Faso : une statue géante du capitaine Thomas Sankara inaugurée

Chaque jour  a sa réalité au monde. Le capitaine Thomas Sankara, père de la révolution burkinabè a tout le temps été considéré  comme une figure emblématique dans l’histoire du pays des hommes intègres. En effet, le samedi 2 mars 2019, la capitale burkinabè (Ouagadougou) a inauguré une géante statue du panafricaniste Thomas Sankara. Ce faisant, l’actuel président du Burkina, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé cet évènement en compagnie de John Jerry Rawlings, ancien président du Ghana.

Cette statue de Thomas Sankara a été bâtie au lieu où il a été assassiné le 15 octobre 1987 avec ses camarades de révolution. Un lieu que le président Roch Marc Christian Kabore a visité en présence de l’ex-président ghanéen, Jerry Rawlings. En effet, cette statue de celui  connu comme père de la révolution burkinabè (Thomas Sankara), et le buste de ses douze compagnons de lutte est une réalisation du collectif des sculpteurs burkinabè sous la supervision de Jean- Luc Bambara. Se statuant sur la longueur de la statue sankariste, Jean-Luc Bambara a tenu d’expliquer: « Elle mesure cinq mètres de haut sur un socle de quatre mètres, ce qui fait un total de neuf mètres ». Pour sa part, le colonel-major Bernard Sanou, non moins président du comité international mémorial Thomas Sankara, a estimé que le dévoilement de l’œuvre est un pas important dans le processus de la construction du «  mémorial Thomas Sankara ».

De son côté, la sœur cadette de Thomas Sankara, Lydie Sankara, a trouvé l’événement salutaire tout en dévoilant être à l’attente de la suite des procédures judiciaires en cours. « Nous souhaitons maintenant justice pour toutes ces victimes du 15 octobre, que toute la lumière soit faite et que les coupables tombent », lit-on dans ses propos. Quant au président Kaboré, il affirme que les idées et les actions de Thomas Sankara doivent être perpétuées pour les futures générations. Aux dires du président Roch Marc Christian Kaboré : « Nous devons, à travers l’ensemble de ses œuvres, à travers l’ensemble du travail qu’il a fait pour ce pays, l’engagement personnel au-delà de sa vie, tirer l’ensemble des leçons pour nous-mêmes et pour les générations à venir », a-t-il raconté avant de dire « la recherche de la justice est en cours et nous avons bon espoir que nous arriverons à faire en sorte que ce dossier puisse être enfin jugé et que les responsables soient connus ».

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...