Burkina : Quatre élèves blessés dans une école à Ouagadougou

Une explosion s’est produite ce 8 janvier 2020 dans une école au quartier Nonghin à Pazani  au secteur 38 arrondissements 9 de Ouagadougou. Quatre élèves ont été blessés.

Une explosion a eu lieu aux environs de 8h dans la classe de CE1 dans une école franco-arabe nommée Darou Kour An Hadis au secteur 38 arrondissement 9 de Ouagadougou. Quatre élèves ont été blessés, dont deux graves. 

L’explosion a créé la panique dans les alentours, entraînant la fermeture des écoles dans plusieurs quartiers de la ville. Les forces de sécurité ont été déployées sur les lieux. Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, a fait le déplacement de l’école, après qu’une délégation composée de lui, du Gouverneur de la région du centre et du Haut-commissaire, soit partie rendre visite aux malades.

Selon le bourgmestre, la vie des blessés graves n’est pas en danger. Quant à l’origine de l’incident, il dit ne pas disposer d’assez d’éléments d’informations pour le moment. Il demeure, cependant, constant, selon ses explications, qu’un “un engin explosif aurait été manipulé par un élève“, causant l’explosion.

Ceci confirme l’information donnée plus tôt par la gendarmerie, faisant état de “l’explosion ce matin d’une grenade suite à une manipulation dans l’école franco-arabe Darou Kour An Hadis au secteur 38 arrondissement 9 de Ouagadougou. 4 élèves blessés dont 2 graves. Évacués vers un centre de santé“.

“Aucune piste n’est à écarter“

Comment cet engin s’est-il retrouvé dans cette école et en possession de l’enfant ? Faut-il explorer la piste terroriste ? Ce sont des interrogations qui devraient trouver réponses dans l’enquête qui a été ouverte. Mais le maire indique que “aucune piste n’est à écarter“. Un des maîtres coraniques de la classe de CP1, Tidiani Ouédraogo, interrogé sur les lieux,  affirme également ne pas comprendre les circonstances exactes de l’incident.

“Ici, les élèves rentrent en classe à 7h30 généralement. Mais, ce matin vers 8h, le maître a fait son entrée et a débuté les cours. C’est quelques instants après qu’un bruit assourdissant s’est produit dans la classe de CE1. Comme nous étions dans notre classe, nous ne savons pas ce qui s’est passé exactement.

Burkina24

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...