Burkina : verdict attendu ce lundi dans le procès du putsch manqué de 2015

Au Burkina Faso, c’est en principe ce lundi 2 septembre que le tribunal militaire de Ouagadougou annoncera son verdict dans le cadre du procès du coup d’État manqué de septembre 2015. Un procès marathon qui s’est déroulé sur près de 18 mois, avec 84 accusés dans le box dont les généraux Gilbert Diendéré, ex-chef d’état-major particulier de la présidence, Djibril Bassolé, ex-ministre des Affaires étrangères.

Si certains accusés ont reconnu clairement leur participation à l’arrestation et la séquestration des autorités de la transition devant le tribunal, d’autres ont tout simplement rejeté toutes les accusations portées contre eux. Le procureur avait requis la prison à vie contre les présumés commanditaires du coup d’État.

Maitre Guy Hervé Kam, l’un des avocats des victimes, se dit satisfait de la tenue même du procès, que certains n’imaginaient pas. « La décision du tribunal qui va intervenir, ce sera sans doute pour apaiser les cœurs car tout le monde sait déjà la vérité », soutient-il.

Du côté de la défense, c’est l’apaisement qui est également prôné. « Nous osons espérer qu’il sortira de ce procès une décision vraiment empreinte de raison pour apaiser tous les cœurs » dit maitre Zaliatou Aouba.

Quant aux partisans du général Djibril Bassolé, contre lequel le parquet militaire a requis la prison à vie, ils dénoncent toujours un procès politique. « Nous espérons que le tribunal en toute impartialité saura dire le droit, uniquement le droit », souligne un responsable de la Nafa, le parti qui soutient l’ex-patron de la diplomatie burkinabè.

Les soutiens du général Gilbert Dienderé sont sur la même longueur d’onde que Me Hermann Yaméogo, l’un des accusés. « La place du général Diendéré n’est pas en prison, mais au front pour lutter contre le terrorisme », avait-il martelé lors de sa dernière prise de parole devant le tribunal.

Lire aussi

Mali, violations droits humain, fama,gatia,

Mali : à Douentza, « les corps sans vie des peuls sont abandonnés comme ceux des vaches en saiso...

La scène est irréaliste. À trois kilomètres du poste de l’armée malienne, à l’entrée de la ville de Douentza ...
Banamba djihadiste attaque

Burkina : ce que l’on sait de l’information sur la mort de Djafar Dicko, le chef de Ansaroul isl...

Le chef de Ansaroul Islam, la branche Burkinabè de JNIM, Djafar Dicko serait mort dans un raid le 1er octobre dernier a...

Lutte anti-corruption au Mali : les dossiers de l’avion du président IBK et les équipements mili...

Amadou Baïba Kouma, Sidi Mohamed Kagnassi, Mme Boiré Fily Sissoko ancienne ministre des Finances … et Moustapha Ben ...

Accord d’Alger-opérations militaires : IBK face à ses paroles !...

L’homme avait habitué les Maliens à pointer du doigt les autres, accusant ses prédécesseurs de tous les péchés d...