Cameroun : 17 ans après le décès de Marc Vivien Foe, son père fait des révélations troublantes sur Marie-Louise Foe

Martin Foé Amougou a accordé une interview au journal Repère, alors que le monde sportif national et international vient de commémorer le 17ème anniversaire du décès de son Fils Marc Vivien Foe. Le géniteur de célèbre footballeur décédé à Lyon le 26 juin 2003  au cours du match Cameroun contre la Colombie, sort de son silence et fait de troublantes révélations sur la femme de l’ancien Lion indomptable, Marie-Louise Foe. 

Cela fait 17 ans que Marc Vivien Foé nous a quitté. La commémoration est marquée par un fait inédit. Marie Louise Foé, l’épouse de l’ancien international camerounais a fait une descente musclée le 26 juin au célèbre immeuble appartenant à votre famille à Elig Essono (Un quartier de Yaoundé, ndlr).

De quoi s’agit-il exactement ?
Marie Louise a simplement profité de mon absence du Cameroun pour créer le désordre. En effet, cela va faire presque cinq ans que je suis en Europe pour me soigner car comme tout le monde le sait le décès de Marc m’a fait faire un AVC. Et en ce jour, au lieu d’être dans le recueillement, Marie Louise est allée verser du gravier à l’entrée de l’immeuble d’Elig-Essono pour en bloquer l’accès.

A qui appartient cet immeuble ?

Martin Amougou Foé, le papa de Marc Vivien que je suis, est le propriétaire de cet immeuble. J’ai eu deux fils dans ma vie, Foé Marc Vivien qui est décédé et Foé Ateba Emmanuel qui m’héberge en ce moment en France. J’ai 8 petits fils et 2 arrières petits fils et j’ai donné à mes petits fils l’immeuble de 3 niveaux que Marc m’a laissé au quartier Nkomo à Yaoundé ainsi que 2 villas situées à l’ancien aéroport toujours à Yaoundé. Je rappelle que l’immeuble d’Elig-Essono m’a été donné avant le mariage entre Marc Vivien et Marie Louise. Et pour l’achever, j’ai dû prendre un crédit à la banque. Tout est en mon nom.

Pourquoi depuis 17ans, vous n’arrivez pas à vous entendre autour de la gestion de ces biens ?
Je ne sais pas ! Ce que je sais, c’est juste que après le décès tragique de Marc, je me suis posé beaucoup de question et j’ai été très en colère. Comment mon fils pouvait il mourir de la sorte ? Comment l’a-ton laissé jouer ce 26 juin 2003 alors qu’il était malade ? Ce sont des questions que tout parent peut se poser après avoir vécu ce qu’on a vécu. Et depuis ce temps, on n’a presque plus jamais revu Marie Louise. Aucune collaboration, aucune entente, on ne sait rien d’elle ni de nos petits fils. C’est en arrivant en Europe que nous avons appris que Scott l’ainé de Marc Vivien est en prison.

Il est reproché à Scott Foé d’avoir fait un braquage à main armée à Lyon. Lui avez-vous rendu visite depuis qu’il est enfermé et comment se porte-t-il?
Oui, avant le confinement j’allais à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas où Scott est enfermé. Mais sachez que Scott a juste craqué psychologiquement depuis le départ de Marc Vivien. Quand son père mourrait il avait 8 ans ! Il ne s’est pas remis. Mais ce qui est curieux, c’est que Scott, entrainé par des amis est allé braquer pour de l’argent. Il reste d’ailleurs détenu pour un montant dérisoire.

Parlons du complexe sportif ou Marc Vivien a été enterré et qui n’est toujours pas achevé ?

Il est même abandonné. Essayez d’y faire un tour puisque vous êtes au Cameroun.

Mais qui doit l’achever quand on sait que le terrain sur lequel le complexe doit être érigé est à votre nom ?

Oui. Il est à mon nom. Mais, je n’ai jamais reçu de quoi finir les travaux du complexe qui avaient démarré du vivant de Marc ! C’est Marie Louise qui a perçu l’argent de la FIFA et du gouvernement camerounais qui était destiné à ça. Eto’o est venu me voir pour un projet qui aurait permis de terminer le complexe mais Marie Louise a refusé de collaborer.

« Marco » avait de nombreux amis et coéquipiers dans le football qui ont voulu poursuivre avec cet excellent projet. Les avez-vous approchés et que disent- ils ?

Je vois beaucoup d’entre eux, mais c’est Eto’o Fils qui est venu me voir à la maison quand j’étais encore au Cameroun pour tenter une médiation entre Marie Louise et moi afin qu’ensemble on travaille sur un projet d’achèvement du complexe. Mais Marie Louise a refusé de travailler avec moi.

237actu

Lire aussi

Mali : l’entrée des FAMa à Farabougou, inquiétude de la médiation...

Les forces armées maliennes sont entrées ce jeudi 22 octobre à Farabougou, dans le centre du Mali, après 17 jours de...

Mali : la BOAD accorde un prêt de 23 milliards FCFA pour l’électrification de 50 localités...

À Bamako, lors du conseil des ministres du 14 octobre, le gouvernement de transition a ratifié plusieurs accords de pr...

Mali : Libéré par ses ravisseurs, Soumaïla Cissé a-t-il dit toute la vérité ?...

Faut-il croire au président de l’URD Soumaïla Cissé quand il affirme ne pas avoir rencontré Iyad Ag Ghali ni Amado...

Mali : accusé de complicité avec des terroristes à Koro, le maire de Bamba rentre dans la clandes...

Devenu persona non grata dans sa Commune, Alasseni Telly, maire de Bamba dans le cercle de Koro, devient un clandestin. ...