Cameroun : de la révérence devant Biya à l’irrévérence du #BidoungChallenge

 

cameroun_bidoung_1000-592x296

 

 

 

 

Assiste-t-on à une tempête moqueuse dans un verre d’eau ou à la saine dénonciation d’un zèle protocolaire ? C’est une posture sportive que le ministre camerounais des Sports a offerte en pâture aux plus espiègles de ses compatriotes. Le 9 décembre, Paul Biya reçoit l’équipe nationale féminine de football qui vient juste de participer à la finale de la 10e Coupe d’Afrique des nations (CAN). Fier de ces résultats, Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, en charge du maroquin de l’Éducation physique, vient saluer le premier des Camerounais avec une déférence particulièrement démonstrative.

Le ministre s’immobilise à un mètre du chef de l’Etat, projette son buste presque à l’horizontal, regarde le sol comme un comédien qui salue au théâtre et déploie un bras quasi-télescopique pour atteindre la paume présidentielle. Alors inconscient de sa gymnastique spectaculaire et du fait que toute image publique est aujourd’hui décortiquée sur le web, le membre du gouvernement ne voit pas poindre le buzz. Sur Internet, sa salutation est qualifiée de « courbette », on la trouve outrancière puis on en rit, au point de la détourner, comme on parodia abondamment la chute de Robert Mugabe au sommet éthiopien de février dernier…

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...