Cameroun : « les ONG sont vues comme des outils de déstabilisation de l’État »

Notre invité Léon Koungou, chercheur en politique de sécurité à la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung, analyse la reconnaissance par la présidence camerounaise du massacre de civils par l’armée.

La présidence camerounaise a reconnu, mardi 21 avril, que le massacre de civils à Ngarbuh dans la région Nord-Ouest avaient été commis par l’armée. Jusqu’ici, le gouvernement camerounais évoquait un « malheureux accident » et rejetait les rapports des ONG. Cet aveu marque-t-il un tournant dans la gouvernance du secteur de la sécurité au Cameroun ? Nous en parlons avec Léon Koungou, chercheur en politique de sécurité.

africaradio

Lire aussi

AFFAIRE DES BERETS ROUGES : les accusés à la barre demain...

Accusés «d’enlèvement et de complicité d’enlèvement, d’assassinat et de complicité d’assassinat» dans l...

VISITE DE TERRAIN : Le Ministre de l’Agriculture, l’Elevage et de la Pêche sur le chantier du s...

Le mardi 23 février 2021, le Ministre de l’Agriculture, l’Elevage et de la Pêche, Mohamed Ould Mahmoud, accompagn...

OPERATION MALIKO THEATRE CENTRE : embuscade contre les FAMa...

Le mardi 23 février 2021, vers 14 heures, une mission FAMa de la 53ème Compagnie d’Intervention Rapide (CIR), quitt...

FMI: décaissement immédiat de 31, 09 milliards au profit du Mali...

A l’issue de son Conseil d’Administration, qui s’est tenu ce lundi 22 février 2021 à Washington (USA...