Camp ophtalmologique 2019: environ 10.000 consultations et 1000 opérations chirurgicales attendues

La Première Dame Mme Keïta Aminata Maïga a lancé,  le mercredi 2 janvier 2019, les activités du Camp ophtalmologique gratuit  2019 de lutte contre la cécité au Mali. L’objectif de ce camp est de redonner espoir et joie aux personnes victimes de non voyance au Mali, surtout au niveau des couches les plus vulnérables à travers environ 10 000 consultations et 1000 opérations chirurgicales, cette année.

Ouvert du 2 au 10 janvier 2019, le camp ophtalmologique gratuit initié par la présidente de l’ONG AGIR et Première dame du Mali Keïta Aminata Maïga, permettra de soulager des milliers de Maliens souffrant de cécité et n’ayant pas, pour la plupart, les moyens de payer le traitement. Pour cette année 2019, environ 10 000 consultations gratuites, 1 000 opérations chirurgicales oculaires avec l’octroi de verres correcteurs gratuits à 2000 personnes seront effectués. Ce camp a vu le jour grâce à l’appui de l’Arabie Saoudite, de l’organisation islamique internationale de secours, de la fondation internationale Al Bassar et de Direct Aid (agence des musulmans d’Afrique).

Keïta Aminata Maïga a remercié tous les partenaires pour leur soutien grâce auquel de nombreux Maliens retrouveront la vue gratuitement.

La Première Dame a reçu au cours du lancement une attestation de reconnaissance de l’organisation islamique internationale de secours

L’Indicateur du Renouveau

Lire aussi

Mali : Mopti : Le gouverneur et le CEMA près de la population...

Pour une nouvelle gestion de la crise dans la région de Mopti, les autorités compétentes militaire et administrative ...

Hama Amadou de retour au Niger...

Après trois ans d’absence, l’opposant Hama Amadou est rentré au Niger ce jeudi 14 novembre. L’ex-pr...

Burkina Faso: la crise sécuritaire engendre une crise du bétail...

Au Burkina Faso, depuis le début des attaques des groupes armés dans la région du Sahel, le commerce de bail connaît...

Le Tchad va bientôt déployer des troupes dans le fuseau central du G5 Sahel...

Ce secteur aux frontières du Mali, du Burkina Faso et du Niger est la cible d’attaques nourries de mouvements djihadi...