CINEMA : Le film « La roue du destin » de Fousseyni Maïga en avant première à Bamako

Le samedi 06 février 2021, le film « La Roue du destin » de notre confrère,  Fousseyni Maïga Journaliste et Réalisateur et promoteur du groupe de médias et de production audiovisuelle Arc en Ciel, a été présenté dans la salle du ciné magic à Badialan, dans le district de Bamako. C’était en présence du ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Dr. Hamadoun Touré, des acteurs du film, ainsi que les représentants de la société minière B2GOLD.

La trame du film porte sur l’histoire de Bambo, un enfant pauvre sorti major de sa promotion à l’école de mines. Pendant qu’il s’apprête à intégrer la mine, son destin lui sera volé en faveur d’une autre personne. Dans son combat pour vivre son rêve et prendre ce qui lui revient de droit, il fera face à de nombreuses situations qui le conduiront à sa perte. Malgré toute sa peine, et au moment où il s’attend le moins, sa vie basculera définitivement.

M. Maïga explique : « Le film est inspiré par le vécu de toutes les zones minières,  où toutes les activités tournent autour de la mine. Une fois la mine arrivée à terme, les populations se retrouvent sans aucune alternative. Nous voulons rappeler aux autorités ainsi qu’aux communautés que l’activité minière a toujours une faim et que l’après mine doit se préparer pendant la période de développement de la mine ».

Il ajoute également que le cœur du message porte sur la nécessité de promouvoir l’Agriculture et la préservation de l’environnement, dans toutes les zones minières pour assurer un développement plus durable aux communautés.

 Le réalisateur veut un changement positif dans la vie des maliens à travers le cinéma,  d’où cette idée. « Notre vision pour le cinéma malien est orientée vers la productivité interne et la compétitivité internationale. Nous voulons faire des films à travers lesquels les Maliens peuvent se reconnaître, des films qui participent à la construction citoyenne et poussent nos concitoyens à un double changement de mentalité et de comportement. Notre ambition porte sur la production chaque année de trois films. A travers cela, nous entendons rattraper le Gap du Mali en termes de contenus, mais aussi développer une véritable industrie qui puisse créer des revenus pour les acteurs et techniciens du cinéma, et générer de la valeur pour toutes les activités connexes du cinéma (immobilier, hôteliers, transport, couturiers, stylistes, salons de beauté et entreprises). Nous voulons faire du cinéma un outil de développement économique et social sur lequel le Mali pourra s’appuyer pour redorer son blason sur la scène internationale et impulser une nouvelle dynamique ».

En termes de reconnaissance  Mr Maïga et sa production comptent faire la première tournée régionale dans certaines zones minières en guise de remerciement. « Après les projections du samedi, nous entamerons une première tournée régionale avec 3 projections respectivement à Kéniéba, Fadougou et Fekola. Ce sont les zones principales où nous avons tourné. Nous comptons partager le résultat avec les populations de ces localités, en guise de reconnaissance pour leur accompagnement. Nous reviendrons après à Bamako pour quelques projections, avant de repartir à l’intérieur. Les projections internationales seront programmées une fois la situation sanitaire stabilisée… », a affirmé Fousseyni Maïga, qui donne les précisions suivantes : « Le Voile Secret a été une expérience très enrichissante. C’était notre premier gros projet. Bien qu’apprécier par le public, nous avons eu des suggestions très objectives. Nous sommes dans un processus qui s’étend dans le temps et dans l’espace. Nous avons décidé d’apprendre et de nous améliorer dans la pratique et au fil de nos projets. La forte mobilisation du public malien sur le Voile Secret est la principale source de motivation qui guide toutes nos actions. Les Maliens ont montré qu’ils veulent consommer malien et sont jaloux de ce que les autres font, nous essayons tout simplement de répondre à ces attentes ».

Le film «  La roue du destin » a été rendu possible grâce au soutien de B2GOLD Mali.

Bintou Diawara

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...