Comité de suivi de l’accord : Vers le déblocage

Les initiatives sont en cours pour la reprise des travaux de cette structure primordiale dans le processus de paix. Les derniers développements sur le terrain incitent les parties prenantes à se serrer les coudes pour combattre les ennemis de la paix

En septembre dernier, la 38è réunion du Comité de suivi de l’accord (CSA) devait se tenir à Kidal, mais elle a été annulée à la dernière minute. D’après un communiqué du président du CSA à l’époque, l’Algérien Ahmed Boutache, la session a été annulée «pour des raisons d’État impératives».

En réaction, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a publié un communiqué à la date du 16 septembre 2019 dans lequel elle a dénoncé la «décision d’annuler la tenue du CSA à Kidal sur la seule demande de la partie gouvernementale». Par conséquent, elle a demandé une «réunion urgente et avant toute autre étape avec la communauté internationale et les autres parties de l’accord dans un lieu neutre pour clarifier l’ensemble des questions pendantes notamment la «raison d’État impérative» qui a motivé l’annulation de la 38è session du CSA, afin de procéder à une évaluation transparente de la situation actuelle et de la gouvernance de l’accord».

Depuis presque trois mois, les membres du CSA n’ont pu se réunir pour discuter de quoique ce soit. En conséquence, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali est au point mort. Pour débloquer la situation, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a rencontré samedi dernier des responsables de la CMA.

L’essor

Lire aussi

Côte d’Ivoire : N’Guessan: «Seul un compromis politique aurait permis la candidature de Gb...

Pour la présidentielle prochaine du 31 octobre 2020, le Conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire a mise à l’écar...

Burkina-Faso: près de 71 000 burkinabè touchés par les inondations, une aide d’urgence se d...

Près de 71 000 Burkinabè ont été touchées par les inondations selon les chiffres officiels. Ces inondatio...

Mali : Affaire d’acquisition des 4 locomotives, le CNSP va-t-il se saisir du dossier ?...

Six mois après l’expiration du délai de leur livraison, les maliens restent partagés sur le sort des 4 locomotives ...

Mali : le document validé de la charte de la transition qui divise les participants...

Lancé le jeudi 10 septembre 2020, les travaux des concertations nationales sur la transition malienne ont été clôtur...