Comité de suivi de l’accord : Vers le déblocage

Les initiatives sont en cours pour la reprise des travaux de cette structure primordiale dans le processus de paix. Les derniers développements sur le terrain incitent les parties prenantes à se serrer les coudes pour combattre les ennemis de la paix

En septembre dernier, la 38è réunion du Comité de suivi de l’accord (CSA) devait se tenir à Kidal, mais elle a été annulée à la dernière minute. D’après un communiqué du président du CSA à l’époque, l’Algérien Ahmed Boutache, la session a été annulée «pour des raisons d’État impératives».

En réaction, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a publié un communiqué à la date du 16 septembre 2019 dans lequel elle a dénoncé la «décision d’annuler la tenue du CSA à Kidal sur la seule demande de la partie gouvernementale». Par conséquent, elle a demandé une «réunion urgente et avant toute autre étape avec la communauté internationale et les autres parties de l’accord dans un lieu neutre pour clarifier l’ensemble des questions pendantes notamment la «raison d’État impérative» qui a motivé l’annulation de la 38è session du CSA, afin de procéder à une évaluation transparente de la situation actuelle et de la gouvernance de l’accord».

Depuis presque trois mois, les membres du CSA n’ont pu se réunir pour discuter de quoique ce soit. En conséquence, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali est au point mort. Pour débloquer la situation, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a rencontré samedi dernier des responsables de la CMA.

L’essor

Lire aussi

CEDEAO : réouverture des frontières, les autorités maliennes n’ont pas encore statué sur le ca...

Suite à la réunion des Chefs d’État de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et de la Communa...

Burkina-Faso : tentative d’escroquerie du maire Beouindé, le TGI de Ouagadougou dessaisi au profi...

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou a été dessaisi mardi 14 juillet, au profit de celui de Diébougou,...

Mali : la contestation reporte un rassemblement à risque prévu vendredi...

Le mouvement de contestation qui réclame le départ du pouvoir en place au Mali a décidé de reporter un rassemblement...

Mali : Au moins 12 morts dans une nouvelle attaque terroriste à Mopti...

Hier 14 juillet 2020, plusieurs corps sans vie ont été signalés dans la commune de Sangha, après une attaque terrori...