Comment David Malpass a remplacé les sorties sur les marchés internationaux du Togo et du Mali par des appuis budgétaires

Le changement de tête à la Banque mondiale n’a pas été sans impact pour au moins deux pays africains. Arrivé tout fraîchement à la tête de l’institution, David Malpass (photo) a mis son veto aux sorties programmées du Togo et du Mali sur les marchés financiers internationaux.

Le pion très libéral de Donald Trump a mis au ban la garantie promise aux deux pays par la Banque mondiale et dont les négociations étaient presque bouclées, estimant que l’instrument dans sa conception était plus adapté aux entreprises.

Mais, ce coup de bâton sera accompagné de la carotte. Le Mali reçoit, dans la foulée, l’approbation de l’institution de Bretton Woods pour un appui budgétaire record de 250 millions $.

Pour le Togo, c’est une enveloppe de 150 millions $, que la Banque mondiale vient d’approuver afin d’appuyer le pays dans la gestion des finances publiques et de la dette et l’amélioration de la viabilité financière du secteur énergétique. 

agenceecofin

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...