Comment David Malpass a remplacé les sorties sur les marchés internationaux du Togo et du Mali par des appuis budgétaires

Le changement de tête à la Banque mondiale n’a pas été sans impact pour au moins deux pays africains. Arrivé tout fraîchement à la tête de l’institution, David Malpass (photo) a mis son veto aux sorties programmées du Togo et du Mali sur les marchés financiers internationaux.

Le pion très libéral de Donald Trump a mis au ban la garantie promise aux deux pays par la Banque mondiale et dont les négociations étaient presque bouclées, estimant que l’instrument dans sa conception était plus adapté aux entreprises.

Mais, ce coup de bâton sera accompagné de la carotte. Le Mali reçoit, dans la foulée, l’approbation de l’institution de Bretton Woods pour un appui budgétaire record de 250 millions $.

Pour le Togo, c’est une enveloppe de 150 millions $, que la Banque mondiale vient d’approuver afin d’appuyer le pays dans la gestion des finances publiques et de la dette et l’amélioration de la viabilité financière du secteur énergétique. 

agenceecofin

Lire aussi

Mali : Mahamat Saleh Annadif évoque les évolutions positives dans la mise en œuvre de l’Acc...

Une évolution positive dans le processus  de paix, selon le chef Mahamat Saleh Annadif de mission onusienne au Mal...

Président Emmanuel Macron, « La France a une part d’Afrique en elle. Nos destins sont liés...

Restitution du patrimoine africain, fin du franc CFA, lutte contre le terrorisme, relations entre la France et l’A...

Présidentielle au Burkina : L’insécurité, préoccupation commune des candidats...

Aucun candidat n’a battu campagne dans les zones en proie au terrorisme au Burkina Faso. La plupart promettent de mene...

Mali : attaques terroristes sur le pont de Parou « 116 morts, 28 véhicules incendiés et 6 autres ...

Au centre du Mali, le bilan des attaques terroristes au niveau du pont de Parou sur la route de Koro dans la région de ...