COMPAGNIE GANA TRANSPORT : Les travailleurs sans salaire depuis 8 mois

gana transport

Pour faire face à ses engagements au niveau des banques, la compagnie Gana Transport est incapable de payer régulièrement les salaires de ses employés depuis 8 mois.

La société Gana Transport est l’une des compagnies du Mali à dépasser la barre des dizaines d’années d’existence. Entreprise familiale, elle a été fondée par son promoteur feu Moussa Diarra au départ apprenti-chauffeur. A sa disparition, ses fils ont pris les choses en main pour nourrir « l’héritage familiale ».

Désormais avec plusieurs cars, la compagnie dessert plusieurs villes du Mali et de l’extérieur. Malgré cette bonne santé, le PDG Ismaïl Diarra semble avoir quelques difficultés à payer régulièrement les travailleurs. Selon nos sources, la majorité des travailleurs n’ont pas reçu leur salaire depuis 8 mois.

Nos sources précisent que les contestataires sont immédiatement licenciés. Au même moment les cars roulent chaque jour. Une autre source nous révèle que la compagnie connaît une période de crise de leadership entre les fils du promoteur d’une part et le remboursement des dettes aux banques.

Au cours de notre enquête, nous avons tenté de joindre la direction de la compagnie en vain.

L’indicateur du renouveau

Lire aussi

Santé: le téléphone portable et ses effets néfastes...

Le développement rapide de l’utilisation des téléphones mobiles suscite de nos jours la crainte que la technologie ...

Mali : l’armée malienne suspectée de tuer un peulh et d’arrêter 60 autres dans le centre  ...

Alors que des associations continuent à s’inquiéter des violations des droits de l’homme dont sont victimes les po...

Le business du poulet de à Bamako: un secteur rentable...

La filière avicole s’est beaucoup développée dans notre pays ces dernières années grâce aux investissements réa...

Mali : plus de 50 000 personnes déplacées dans l’ouest du Niger frontalier du Mali (ONU)...

Quelque 52 000 personnes ont été forcées à se déplacer depuis janvier dans les régions de Tillabéri et Tahoua (ou...
nordsudjournal