Conférence d’entente nationale : Professeur Ahmed Ould Sidi Mohamed « Nous n’avons rien reçu de cet argent» de 400 millions

Le secrétaire général de MAA Plate-Forme, Ahmed Ould Sidi Mohamed. ‘DR

Après la révélation par Nord Sud Journal du versement de 400 millions par le gouvernement malien aux groupes armés du nord afin qu’ils participent à la conférence d’entente nationale, le secrétaire général de MAA Plate-Forme, Ahmed Ould Sidi Mohamed réagi. « Cet argent est tombé dans les mains des gens qui n’ont ni base militaire ni assise populaire dans le nord», lance le professeur Ahmed Ould Sidi Mohamed qui ajoute : « Je suis à Bamako depuis presque 15 jours. Je n’ai pas été informé de cette rencontre avec les représentants du gouvernement malien et je n’ai reçu aucune somme d’argent ».

En effet, à la veille de l’ouverture de  cette conférence, le gouvernement malien a longtemps discuté avec les leaders de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plate-forme à Bamako. « Lors des discutions entre gouvernement et groupes armés dans la nuit du dimanche au lundi dernier, les membres du gouvernement malien ont donné une somme  de 200 millions de Francs CFA aux leaders de la CMA et 200 autres aux leaders de la Plate-forme afin qu’ils acceptent de participer à la conférence d’entente nationale », nous confie une source bien informée. La même information a été confirmée à votre Journal par plusieurs autres sources aux cœurs du système.

Il est fréquent de voir les responsables maliens glisser de l’argent aux leaders des groupes armés du nord pour qu’ils changent de décision ou qu’ils acceptent certaines propositions de la partie gouvernementale.  C’était le cas à Alger, lors des négociations de l’accord de paix. A l’époque feu Sada Samaké, ministre de la sécurité intérieur avait amené des valises remplies d’argent pour corrompre les leaders de la CMA.

Nord Sud Journal

Lire aussi

DIRECT Mali : tirs à l’arme automatique, plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...