Construction du Barrage de Taoussa Gao: Plus de 100 villages vont être totalement ou partiellement rasés 

Le Directeur général de l’autorité de l’aménagement Taoussa était en mission dans la zone du projet pour la faire visiter aux entreprises soumissionnaires aux travaux du barrage de Taoussa et ses ouvrages annexes. À l’occasion, il a procédé au lancement des activités relatives à l’IES, pilotées par l’ONG Greffa.

Dans le cadre de l’implication des populations aux activités environnementales et sociales, l’ONG Greffa a initié une rencontre à Bourem, le 10 janvier 2019. Y ont pris part les représentants de villages de la zone du projet, de Bamba à  Berrah, les élus communaux, les personnes ressources, les imams, les notables. L’objectif était d’informer l’opinion sur le  projet de construction du centre de santé et d’une école en plus dans le village de Taoussa.

Selon Oumar M Touré, Directeur général de l’autorité de l’aménagement de Taoussa,  les travaux de construction du nouveau village de Taoussa sont réalisés à 40%. S’agissant des anciennes installations, Monsieur Touré affirme que des villages vont être déplacés et réinstallés. Car l’aménagement du barrage ne peut se faire sans désagréments. C’est dans ce sens qu’il a été expliqué aux populations les conséquences que peuvent découler du projet, à savoir l’apparition de certaines maladies tropicales négligées, de maladies sexuellement transmissibles, du VIH/SIDA, etc.

Fort heureusement tout n’est pas négatif, car l’aménagement va permettre d’améliorer les conditions de vie des populations, de créer des emplois, d’améliorer l’agriculture et la pêche, de fournir la localité en électricité, sans oublier les constructions de pistes d’aéroport, de la route vers Gao et l’amélioration du trafic fluvial.

L’aménagement va concerner 154 villages de 12 communes des régions de Tombouctou et de Gao, qui seront soit partiellement ou totalement déplacés. L’ONG Greffa a sélectionné 20 villages prioritaires qui seront totalement ou partiellement déplacés. Ces villages considérés prioritaires entre le Bormo et le Taoussa sont situés sur le réservoir permanent du barrage de Taoussa.

À la suite du lancement officiel des activités de l’IES, l’ONG Greffa accentuera sa campagne de sensibilisation auprès des populations sur les enjeux de ces réalisations dans la région.

Lire aussi

MALI : Des experts de l’ONU demandent l’abandon des poursuites engagées contre un journaliste e...

Des experts de l’ONU ont déclaré aujourd’hui qu’ils étaient alarmés par le maintien en détention d’un journ...

MALI : 22 administrateurs civils sur 131 physiquement présents à leur poste au nord du pays...

Dans le dernier rapport des Nations Unies, parlant du rétablissement de la présence et de l’autorité́ de l’État...

MALI : Les FAMa neutralisent à nouveau des assaillants à Ansongo...

L’Armée malienne a de nouveau mis en déroute des éléments d’un groupe armé terroriste, précisent des sources m...

LUTTE ANTITERRORISTE: La Force G5-Sahel dénonce les «allégations d’exactions» imputées à...

Dans un communiqué publié ce jeudi 8 avril 2021, la Force conjointe du G5 Sahel dément des « rumeurs sur les réseau...