Coronavirus au Mali : ces mauvaises décisions qui créent des troubles dans certains hôpitaux

En cette période de la pandémie coronavirus, c’est la course contre la montre pour assister les malades et les personnels soignants, mais au niveau du ministère des finances, les prises des mauvaises décisions et le retard dans les procédures provoquent grèves et manifestations des agents de santé.

Au Mali, plus de quatre cent cas positifs au coronavirus ont été enregistrés depuis le début de la pandémie au Mali et dont trois cent sont actifs. L’hôpital de Kayes a enregistré le premier cas de Coronavirus au Mali, mais à cause de l’amateurisme du ministre malien des finances, Boubou Cissé, l’hôpital de Kayes n’a pas reçu l’appui financier.

Selon nos informations, le premier ministre malien, ministre des finances, Boubou Cissé, sans aucune concertation avec le ministre de la santé, a ordonné dès la fin du mois de mars dernier le virement de 100 millions des Francs CFA aux hôpitaux de Bamako, à savoir l’hôpital de Point G, l’hôpital du Mali, et l’hôpital de dermatologie. Boubou Cissé a ordonné également le virement de 300 millions à l’Institut national de santé publique, et 700 millions au ministère de la sécurité et de la protection social pour l’application de couvre-feu.  Ces montants proviennent du fond de 6 milliards 300 millions annoncé par le président IBK pour lutter contre le Coronavirus et qui est géré entièrement par le premier ministre Boubou Cissé, ministre des finances.

Et pendant ce temps, l’hôpital régional de Kayes qui a enregistré le premier cas de coronavirus au Mali, quant à lui n’a pas reçu un franc. Face à ce constat, le ministre malien de la santé, Michel Sidibé a instruit à son secrétariat général de donner ordre au directeur des matériels et financier (DFM) d’engager le processus de virement d’argent aux hôpitaux, y compris ceux des régions et centres de prises en charge des personnes malades de coronavirus.

Si la note du secrétariat général du ministère de la santé est arrivée au DFM le 15 avril dernier, soit 20 jours après l’enregistrement du premier cas de coronavirus au Mali, le responsable des finances n’a engagé le processus que le 27 avril, soit 17 jours après l’arrivée de la note du ministère de la santé. Ce retard a sans nul doute contribué à la montée de tension à l’hôpital régional de Kayes cette semaine chez les agents de la santé.  

Alors pourquoi le responsable des finances du ministère de la santé et qui travaille sous l’autorité du ministre des finances Boubou Cissé a pris plus de deux semaines pour déclencher un simple processus de virement d’argent aux hôpitaux maliens qui font face à la Pandémie Coronavirus ?

Lire aussi

Mali : 4 civils tués dans une nouvelle attaque...

Le village de Doma, dans la commune de Madougou a été la cible d’une nouvelle  attaque meurtrière d’homm...

Guinée : l’artiste Mory Kanté vient de tirer sa révérence...

Mory Kanté, né le 29 mars 1950 à Albadariya vient de tirer sa révérence ce 22 mai 2020 à Conakry en Guinée, est u...

Mali : les affrontements entre Al-Qaida et l’EI, au moins 250 morts...

Depuis le début de l’année, les deux principales branches du jihad au Mali, l’Etat islamique au Grand Sahara et le...

La COVID-19 : l’OMS veut appuyer le Madagascar pour la divulgation du Covid-Organics en Afrique...

La pandémie du coronavirus continue de faire des ravages dans le monde entier. Le Madagascar avait trouvé un pour endi...