Coronavirus au Mali : Pr Ag Akory Ag Iknane, « sur les 13 derniers décès, seuls 3 sont survenus dans les services de prise en charge »

Le Mali compte, à ce jour 20 avril, 224 cas positifs de personnes atteintes de Covid-19. Mais des informations relayées la semaine dernière font état de trois fois plus de cas que les chiffres officiels. Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé samedi dernier, le Prof Akory Ag Iknane, Coordinateur de la lutte contre le Covid-19 au Mali, dément ses chiffres.

791 personnes testées dont 131 personnes venues de la Tunisie, 224 cas positifs, 42 patients guéris pour 14 décès. C’est le bilan de Covid-19 du 25 mars au 19 avril 2020. « Sur les 13 derniers décès seuls 03 sont survenus dans les services de prise en charge, les autres ont été constatés après l’arrivée du corps à l’hôpital », indique le conférencier. Sur les rumeurs annonçant trois fois plus de cas positifs au Mali, le Prof Akary Ag Iknane juge l’information absurde. « Si on cache des cas, ça va nous péter à la figure », assure-t-il.

Isolement et confinement

À ce jour, 1 533 personnes contacts sont en surveillance dont plus de 1 200 à Bamako. Il ressort aussi que 80% des malades de Covid-19 sont à Bamako, et chaque jour, le nombre de cas nouveaux est en hausse. Il urge de prendre des mesures. Pour la première option, le président IBK a tranché, «la population ne sera pas confinée » sinon elle mourra de faim. Dans ce contexte, la seule option possible outre le port de masque reste l’isolement de la capitale qui est à ce jour le plus grand foyer épidémiologique dans notre pays.

Dans son troisième message à la nation, le 10 avril, le président de la République avait évoqué la possibilité d’isoler Bamako, après consultation du comité scientifique. Selon nos informations, l’isolement de Bamako et environs a été aussi « recommandé » par la Plateforme nationale pour la réduction des risques et catastrophes, au cours de sa réunion du 14 avril dernier.

Le Mali dispose de 975 lits

Interrogé sur l’effectivité de la mesure, le Prof Akory Ag Iknane renvoie la balle dans le camp du Chef de l’Etat. « Nous attendons tous la décision finale du président de la République », a-t-il affirmé à la conférence de presse.

Aux dires du Prof Akory Ag Iknane, le Mali dispose de 975 lits pour le Covid-19. Ce nombre ne prend pas en compte le site du FEBAK qui sera équipé par la Chine, avec une capacité d’une centaine de lits. A ce jour, la prévention est la seule méthode pour vaincre la pandémie, a conclu le coordinateur qui a invité les populations au port du masque.

Lire aussi

Mali: dans les coulisses des désignations de Bah Ndaw et Assimi Goita à la tête de la transition...

Ce lundi 21 septembre, des leaders de la société, des responsables religieux, responsables des groupes armés signatai...

Mali : l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw désigné pour diriger la transition...

La transition au Mali, l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw est choisi ce 21 septembre, pour diriger l...

Mali : dernières discussions et consultations à la veille de l’ultimatum de la Cédéao...

Le Mali va-t-il enfin connaître l’identité de son président et de son Premier ministre de transition ? La feui...

Mali : à propos des gouverneurs et du chef de l’Etat, les propositions maussades du PARENA...

Faire de l’élection du président de la République une affaire de « komo » ou de « fétiche ...