Coronavirus: Trump n’exclut pas de demander des réparations à la Chine

«Nous sommes mécontents de la Chine», a déclaré le président américain, assurant qu’une «enquête très sérieuse« en est cours.

Donald Trump a évoqué lundi la possibilité de demander à Pékin de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par le nouveau coronavirus, apparu dans la ville chinoise de Wuhan. «Nous sommes mécontents de la Chine», la maladie «aurait pu être arrêtée à la source et ne se serait pas répandue dans le monde entier», a déclaré le président américain lors de son point-presse quotidien consacré à la pandémie. «Il y a plusieurs moyens d’engager sa responsabilité, nous menons une enquête très sérieuse» à ce sujet, a ajouté Donald Trump.

Une journaliste l’a ensuite interrogé sur un éditorial du magazine allemand Bild qui demandait à Pékin de verser 165 milliards de dollars de réparations à Berlin. «Nous parlons de beaucoup plus d’argent», a répondu le milliardaire républicain. «Nous n’avons pas encore déterminé le montant final mais il est très élevé», a-t-il ajouté. «Il n’y a pas eu des dommages seulement aux Etats-Unis, mais dans le monde entier», a-t-il justifié.

Près d’un million de malades du Covid-19 et 56.000 morts ont été recensés aux Etats-Unis où l’économie souffre cruellement des mesures de confinement prises pour tenter d’endiguer la pandémie. «Nous n’oublierons jamais ces gens qui ont été sacrifiés à cause d’une incompétence, ou peut-être autre chose, à un moment où ils auraient pu protéger le monde», a encore déclaré le président américain.

Depuis des semaines, il accuse Pékin d’avoir tardé à informer le monde sur l’ampleur de la maladie et de minimiser le nombre de morts sur son territoire. Son administration a également fait savoir qu’elle n’excluait pas que le nouveau coronavirus ait été propagé, accidentellement, à partir d’un laboratoire de recherche sur les chauves-souris à Wuhan. Le 18 avril, Donald Trump avait déjà mis en garde la Chine contre d’éventuelles «conséquences» si elle était «sciemment responsable» de la pandémie de coronavirus.

Le Figaro avec AFP

Lire aussi

COUR D’ASSISES DE BAMAKO : Le Procès de Amadou Haya Sanogo et autres renvoyé au 11 mars 2021...

L’affaire concernant ministère public contre Issa Tangara, Amadou Haya Sanogo et 15 autres accusés d’« enlèvemen...

8EME SESSION ORDINAIRE DU COMITE DE PILOTAGE DE PRIA- MALI : Des résultats palpables pour la premi...

L’inspection de l’élevage et de la pêche a abrité  le jeudi 25 février 2021 l’ouverture de la 8ème ...

GESTION DE LA CRISE DANS LE SAHEL : la nécessaire mise en cohérence des initiatives régionales...

Les actions militaires, politiques et celles de développement ont besoin d’être recentrées pour l’atteinte des ob...

MALI: 04 humanitaires de Médecins sans frontières enlevés à Ténenkou...

Plusieurs humanitaires travaillant pour l’ONG Médecins sans frontières France (MSF) ont été enlevés, mardi de...