Côte d’Ivoire : à peine inhumé, le corps de DJ Arafat déterré par ses fans

La cérémonie d’hommage qui s’était déroulée sans incident dans la nuit de vendredi à samedi a dégénéré samedi matin.

La tombe et le cercueil du chanteur ivoirien DJ Arafat ont été ouverts par des fans samedi matin à Abidjan, alors que la star du coupé-décalé venait d’être inhumée après une nuit d’hommage musical, selon des témoignages recueillis sur place.

Sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir une foule de jeunes agités qui ont ouvert la tombe et ouvert le cercueil de DJ Arafat, et qui prennent en photo sa dépouille.

« Nous avions voulu voir le corps de notre idole avant la fermeture du tombeau », a expliqué un fan (sans donner son nom) à un journaliste de l’AFP aux abords du cimetière de Williamsville, dans la commune d’Adjamé. « C’est Yoro, c’est lui ! », a crié un autre fan, en référence au surnom « Yorobo » de DJ Arafat.

Plusieurs blessés

La police est intervenue pour disperser la foule, tirant des gaz lacrymogènes. Plusieurs personnes ont été blessées, selon des témoignages recueillis par l’AFP.

Auparavant, des échauffourées avaient éclaté aux abords du cimetière de Williamsville entre la police et des fans mécontents d’être tenus à l’écart de l’enterrement qui s’est déroulé dans l’intimité familiale. Vers 11 heures, un journaliste a vu des barricades et des feux de pneus dans une artère menant au cimetière.

Enterrement de DJ Arafat : des fans ouvrent son cercueil

La cérémonie d’hommage exceptionnelle pour le roi du coupé-décalé s’était déroulée sans incident toute la nuit au stade Félix Houphouët-Boigny, le plus grand du pays, dans la commune diu Plateau.

DJ Arafat est mort le 12 août des suites d’un accident de moto à Abidjan. Il était l’un des artistes les plus populaires de Côte d’Ivoire et d’Afrique de l’Ouest.

Lire aussi

Mali : Transition et Gouvernance, Assimi fait jaser...

La transition malienne va bon train. Et comme il est de coutume, aucune œuvre humaine ne peut bénéficier de l’adhé...

Mali : Issa Kaou Djim, «La surenchère ne va pas aider à résoudre les questions sociales»...

Le coordinateur de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS), se pr...

Mali : un bras de fer entre la junte militaire et les administrateurs de la société civile...

Après nominations massives des militaires aux postes de gouverneur par le pouvoir de la transition, un bras de fer s’...

Mali : les médiateurs indignés par les nominations au ministère de la Réconciliation...

Après la nomination de nombreux militaires à la tête des régions, les nominations de Marcelin Guenguere, chef de cab...