Côte d’Ivoire: dans une lutte pour un rapport sexuel avec sa femme, un homme perd la vie à yopougon

Hélas la divergence sexuelle a encore fait un drame dans un couple à Abidjan. Dans la nuit de lundi à mardi dernier, un homme a perdu la vie des suites d’une lutte avec sa femme pour un rapport sexuel.

Le drame s’est précisément noué dans la commune de Yopougon, quartier Niangon, dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 janvier aux environs de 02heures du matin. Un couple partageant 12ans de vie de commune dans l’harmonie selon les rapports, s’est radicalement mué en protagoniste d’une violente bagarre au lit. Et de cette scène de ménage, le mari est mort pour avoir perdu trop de sang dans une clinique de la place.

À l’origine de ce drame, une divergence sexuelle. Pourtant ! Quelques heures avant, rien ne laissait présager un tel malheur.

Selon nos sources en effet, le lundi soir le couple décide de s’offrir une virée nocturne comme elle intervient bien souvent pour consolider davantage leur amour. Dans cette dynamique, nos partenaires en profitent bien jusqu’à 02heures de la nuit avant de rejoindre le gîte conjugal.

Mais une fois au chevet du lit, quand monte une envie libinale chez le mari éméché, c’est là que se mêle un grain de sable: la femme lui refuse automatiquement sa disponibilité.

La suite, dans des circonstances que devra encore déterminer une enquête ouverte mardi soir par la police du 17ème arrondissement, s’enchaîne alors une lutte acharnée où l’individu en sort grièvement blessé à la main droite par un tesson de bouteille. Visiblement c’est une artère radiale qui est lésée. Le sang qui gicle fait perdre connaissance par 02 fois à la victime lors de son évacuation dans une clinique.

Enfin à ce lieu, malheureusement les efforts qui sont faits sur place ne contribuent en rien à améliorer l’état du blessé. Au bout d’un moment, il finit par s’éteindre froidement sous des regards impuissants.

Accusée d’homicide à son tour, l’épouse couverte également d’ecchymoses au visage et au bras est aussitôt mise derrière les barreaux pour procédure d’enquête. Dans une première version révélée à l’interrogatoire, son époux serait tombé tout seul sur une bouteille lors de la bagarre.

Pour faire réellement la lumière sur cette affaire, la police entend autopsier le corps du défunt mari.

En Côte d’Ivoire, la fréquence des rapports sexuels dans les couples est une autre source de divergence, bien souvent à l’origine de crimes passionnels.

koaci

Lire aussi

Plusieurs détenues violées à la prison de Lubumbashi en RDC, les MSF examinent les victimes...

En République démocratique du Congo, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) organise à partir de ce 3 ...

Mali : La jeunesse de Gao en proie facile pour les terroristes...

La transition changera-t-elle quelque chose pour Gao ? Frustrée, la jeunesse de Gao s’exprime. Dans le nord ...

Mali : arrêt des activités illicites d’un faux militaire et 2 de ses complices...

Le vrai faux militaire aux arrêts. Peu de temps avant cette opération à succès des hommes du 3è Arrondissement, ceu...

Mali : Tensions croissantes du climat social, le parti YELEMA interpelle…...

Après avoir exprimé, à travers un communiqué en date du 1er décembre, ses inquiétudes sur les vives tensions socia...