Côte d’Ivoire : face aux mutins, Rabat et la Cedeao ont proposé une aide militaire à Abidjan

Des membres de la garde républicaine, à Abidjan ce 13 mai 2017. © Reuters / J.A. / Capture d’écran

Le 15 mai, au plus fort de la mutinerie qui a frappé la Côte d’Ivoire pendant quatre jours, le Maroc et la Cedeao, par la voix de plusieurs chefs d’État de ses pays membres, ont proposé à Alassane Dramane Ouattara (ADO) une aide militaire visant notamment à sécuriser Abidjan.

Parallèlement, la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de l’institution sous-régionale, avait demandé à Marcel de Souza, qui dirige la commission de la Cedeao, de se rendre immédiatement dans la capitale économique ivoirienne pour y rencontrer les principaux acteurs de la crise (ADO, Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale, et les mutins). Les autorités ivoiriennes ayant finalement décidé de céder aux exigences des rebelles, cette option a été abandonnée.

Jeune Afrique

Lire aussi

Mali: au moins 5 morts dans une nouvelle attaque du village d’Ogossagou...

Au moins cinq civils ont été tués lors d’une attaque de nuit dans le village malien d’Ogossagou (centre),...

Le Sahel face à la valse-hésitation américaine...

Stratégie. Les forces antiterroristes au Sahel doivent faire avec, une Amérique qui rapatrie des soldats, mais envoie,...

Mali : L’armée réussie à faire éviter le pire à Mondoro...

Hier soir, 13 janvier  2020, un groupe d’hommes bien armé a pris d’assaut un cheick point des FAMa à ...

Mali : 9 personnes tuées et une autre blessée dans une attaque à Fafa...

L’incident s’est produit hier 13 février 2020 à Fafa Gourma dans le cercle d’Ansongo. « Neuf éléments du Mouv...