Couplage référendum-législatives: l’inquiétude de la société civile en Guinée

 La date du 1er mars ne sera pas uniquement celle des élections législatives, mais aussi celle du référendum constitutionnel, que l’opposition appelle à boycotter.

En Guinée, au lendemain de l’annonce présidentielle du couplage des élections législatives et du référendum constitutionnel le 1er mars prochain, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) guinéenne a convoqué la presse, le 5 février à Conakry. Maître Amadou Salif Kébé s’est livré à une évaluation de du processus électoral en cours. …
 
L’annonce faite par décret présidentiel est venue confirmer les craintes de l’opposition qui se mobilise depuis des mois contre le projet de nouvelle Constitution, convaincue qu’il ne s’agit que d’un stratagème pour permettre au président Alpha Condé de se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats légaux. La décision du couplage inquiète notamment l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH) qui tenait également une conférence de presse sur le sujet le 5 février.

Impact.sn

Lire aussi

Mali: les banques resteront fermées ce lundi...

L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF-Mali) a annoncé ce dimanche, 12 juillet...

Mali: 11 morts et 124 blessés dans des affrontements entre policiers et manifestants anti pouvoir...

Au Mali, les manifestations anti pouvoir se poursuivent à Bamako et le bilan s’alourdit, alors que certains parti...
Tiébilé Dramé, Dilague, Terroristes, Amadou Kouffa, Iyad Ag Ghaly, Mali,

Mali: le Parena de Tiébilé Dramé « déplore » l’utilisation des forces anti terroristes...

DÉCLARATION DU PARENA SUR LA CRISE POLITIQUETrès inquiet de la dégradation de la situation politique, le PARENA expri...

Mali: un parti politique de la majorité demande la démission du premier ministre Dr Boubou Cissé...

COMMUNIQUELa Convergence pour le Développement du Mali «CODEM» est profondément préoccupée, par la situation socio...