Crise au Mali : un bras de fer entre la police et les manifestants, après avoir passé la nuit du 11 Août sur le boulevard

La manifestation d’hier  11 Août 2020 du Mouvement du 5 juin-RFP, la police a ce matin « gazé » les manifestants après une première nuit passée sur boulevard de l’indépendance pour demander une troisième fois de plus la démission du président IBK.

Les forces de maintien de l’ordre ont dispersé tôt ce matin les manifestants qui ont passé leur première nuit au boulevard de l’indépendance de Bamako pour demander la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Une première dans l’histoire du Mali. Des manifestants en colère ont installé leurs moustiquaires, d’autres des petites nattes pour dormir sur place.

Des leaders du mouvement du 5 juin ont veillé aux côté des jeunes. Certains ont apporté à manger pour galvaniser les protestataires du régime d’IBK. Mais le sit-tin n’a pas duré longtemps avec l’intervention matinale des forces.

A 8H30 nous étions sur le terrain pour contester les faits. Le boulevard est envahi par les forces de l’ordre. De la fumée des lacrymogènes se dissipe dans les airs. Policiers et gendarmes ont remplacé les manifestants et surveillent scrupuleusement les lieux où les pro M5 RFP ont passé leur première nuit.

Un jeune du M5 RFP nous a confiés au téléphone « ils nous ont gazés ce matin. C’était prévisible. Mais le fait que les gens ont passé la nuit sur place déjà c’est un signal fort pour le régime en place », dit-il.

Ce mouvement rappelle à certains Maliens la place Tahrir en Egypte où les Égyptiens ont passé des jours jusqu’à faire tomber le régime de l’époque. Mais le cas du Mali n’a duré que moins de 24 heures.

Aucun manifestant n’est sur place à 8H30 où nous étions sur place. La sécurité quadrille le boulevard jusqu’au lieu où était placé la tribune des officiels du M5 RFP.

Cependant les traces des manifestants réfractaires au régime sont bien visibles au pied du monument de l’indépendance. Des plastiques d’eau, des ordures et d’autres saletés laissent voir le souvenir des manifestants remplacés par gendarmes et policiers gantés et cagoulés.

Quelle nouvelle stratégie le M5 RFP va donc adopter ?

Avec Malimag

Lire aussi

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...

Burkina : un homme abattu à sa sortie de banque...

Un client d’une  banque de la place à Ouagadougou de nationalité étrangère a été tué par balle hier 28 sep...

Burkina-Faso : 6 agresseurs des femmes mis aux arrêts par la Police Nationale...

Agressions suivies de viols dans certains quartiers de la ville Ouagadougou. La Police Nationale de Ouagadougou vient de...