DDR Kidal : premier échec d’intégration des 175 combattants de la CME

Le processus du DDR integration sensé finir au mois de novembre dernier se heurte toujours à des réalités du terrain. Alors que l’enrôlement des combattants se passe sans problème à Gao et Tombouctou, à Kidal, sur fond de rivalité, les choses se compliquent.

 

Le 26 novembre dernier, après quatre jours d’attente à la porte de Kidal, les 175 combattants de la Coordination des Mouvements de l’Entente (CME) sont retournés à Tin Aouker, 60 kilomètres au nord de Gao en attendant de trouver les modalités de leur entrée à Kidal.

«La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) nous a dit qu’elle a un problème uniquement avec le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) de Moussa Ag Acharatoumane, mais le MSA étant  membre la CME, nous ne pouvons pas rentrer a Kidal sans leurs éléments », a confié un haut leader de la CME. Pour l’heure, la MINUSMA prend en charge les combattants de la CME stationnés à Tin Aouker.

Alors que le 75 éléments de la CME prévus pour le DDR intégration de Tombouctou sont arrivés sans problème dans la ville tout comme les 90 autres de Gao, ceux de Kidal posent problème, depuis le 22 novembre dernier.

La coordination des Mouvements de l’Azawad refuse jusqu’à présent de recevoir les combattants des mouvements armés non-signataires de l’Accord d’Alger qui doivent participer au Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) de Kidal. Dans un communiqué rendu public, le lundi dernier, la CMA justifie cette décision par le fait que « l’Accord de paix précise que seuls les combattants originaires de Kidal pourront fouler le sol de la ville dans le cadre du DDR (Désarmement, démobilisation et réinsertion)».

Cette situation vient une fois de plus entraver le processus quelques jours après que 1500 combattants aient accepté de déposer les armes à Tombouctou, Gao et Kidal dans le cadre du processus de la DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion).

 

Mohamed Salaha

Lire aussi

Mali: pas de compromis après la rencontre IBK-M5...

Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita IBK a rencontré ce dimanche le comité stratégique du mouvement contesta...

Urgent Mali: 3 morts et plusieurs villages du centre sous menaces d’attaques...

Après l’attaque terroriste contre des villages de la communauté Dogons qui a fait plus de trente morts, le 1er j...

Algérie: le président déclare attendre des excuses de la France pour son passé colonial...

La France a fait un geste fort d’apaisement en matière de mémoire en restituant vendredi les restes de 24 combat...

Plusieurs centaines d’éléphants morts mystérieusement...

Environ 300 éléphants sont morts de manière mystérieuse dans un parc du Botswana depuis le début du mois de mai. De...