Des djihadistes suspectés de l’assassinat de 42 personnes dans la région de Ménaka

Du 11 au 12 décembre dernier, des hommes armés sur des motos ont attaqué plusieurs campements touareg de la communauté Daoussak dans la localité de Tissalatene, région de Ménaka. Ces attaques ont fait plusieurs morts et risquent de réveiller le cycle des violences inter communautaires dans cette région située à la frontière entre le Mali et le Niger.

« Entre l’ouest de la localité de Tinabaw (20km de Ménaka) et celle de Tabangout-Tissalatatene( près de 50km de Ménaka) quarante-deux (42) civils ont été exécutés dans leurs campements parmi lesquels deux enfants de moins de huit(8) ans », annonce Moussa AG Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA).Les personnes tuées sont tous membres du MSA, un groupe d’auto défense de la région de Ménaka qui combat l’Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS) présent cette zone.

Lire aussi

Paris juge « inacceptable » la mise en cause de soldats français par l’ambassadeur du Mali...

Une image « fausse, inacceptable et indécente » : le cabinet de la ministre des Armées a qualifié ainsi les déclar...

Dix personnes civils tués à la frontière Mali – Niger...

Dix civils ont trouvé la mort entre les 23 et 24 février à la frontière entre le Mali et le Niger, une zone réguli...

Mali: axe Bamako-Ouagadougou-Niamey-Gao, enfer déshumanisant des Maliens infligés par des gendarme...

Dans un silence assourdissant des autorités maliennes et burkinabé, des milliers de Maliens qui empruntent le corridor...
Prix Fiso 2020

Mali : Ibrahima Diawara gratifié au festival Soninké...

Le président de l’association Mouvement Maliens Tout Court (MTC), Ibrahima Diawara a reçu un prix des mains des orga...