Des djihadistes suspectés de l’assassinat de 42 personnes dans la région de Ménaka

Du 11 au 12 décembre dernier, des hommes armés sur des motos ont attaqué plusieurs campements touareg de la communauté Daoussak dans la localité de Tissalatene, région de Ménaka. Ces attaques ont fait plusieurs morts et risquent de réveiller le cycle des violences inter communautaires dans cette région située à la frontière entre le Mali et le Niger.

« Entre l’ouest de la localité de Tinabaw (20km de Ménaka) et celle de Tabangout-Tissalatatene( près de 50km de Ménaka) quarante-deux (42) civils ont été exécutés dans leurs campements parmi lesquels deux enfants de moins de huit(8) ans », annonce Moussa AG Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA).Les personnes tuées sont tous membres du MSA, un groupe d’auto défense de la région de Ménaka qui combat l’Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS) présent cette zone.

Lire aussi

Mali : une catastrophe humanitaire au Nord du pays, une crise aigue du paludisme fait des milliers d...

Une grave crise du paludisme sévit en ce moment dans plusieurs localités du Nord du pays. Une situation due à la fort...

Togo : « Une femme à la primature, c’est de l’espoir pour nous ! »...

Une femme qui devient Premier ministre: une première dans l’histoire du Togo. Victoire Dogbé a aussitôt pris foncti...

Aux Etats-Unis : le débat entre Donald Trump et Joe Biden vire au chaos...

Le débat entre Joe Biden, le candidat démocrate, et Donald Trump, le président sortant républicain, a tourné au pug...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara envisage un report de l’élection présidentielle...

Selon la Lettre du Continent, Alassane Ouattara veut s’abriter derrière les difficultés techniques et logistique...