Des djihadistes suspectés de l’assassinat de 42 personnes dans la région de Ménaka

Du 11 au 12 décembre dernier, des hommes armés sur des motos ont attaqué plusieurs campements touareg de la communauté Daoussak dans la localité de Tissalatene, région de Ménaka. Ces attaques ont fait plusieurs morts et risquent de réveiller le cycle des violences inter communautaires dans cette région située à la frontière entre le Mali et le Niger.

« Entre l’ouest de la localité de Tinabaw (20km de Ménaka) et celle de Tabangout-Tissalatatene( près de 50km de Ménaka) quarante-deux (42) civils ont été exécutés dans leurs campements parmi lesquels deux enfants de moins de huit(8) ans », annonce Moussa AG Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA).Les personnes tuées sont tous membres du MSA, un groupe d’auto défense de la région de Ménaka qui combat l’Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS) présent cette zone.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...