DISTRIBUTION GRATUITE DE VIVRES : Le président Goïta donne le coup d’envoi

L’opération concerne l’ensemble de nos compatriotes affectés par l’insécurité alimentaire. Le gouvernement bénéficie de l’appui des partenaires pour la mobilisation des quantités nécessaires.

«J’instruis le Premier ministre de veiller à la gestion rigoureuse et transparente de ces stocks qui sont destinés à nos concitoyens. Présider ce matin la cérémonie de lancement officiel du Plan national de réponse à l’insécurité alimentaire est un devoir républicain et régalien pour moi en tant que chef de l’État.

C’est normal d’apporter l’aide alimentaire et nutritionnelle à nos populations qui sont très vulnérables, et cela sur toute l’étendue du territoire national ». C’est en ces termes que le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, s’est exprimé hier après avoir donné le top départ des camions chargés de vivres à destination des Régions de Mopti, Bandiagara et Douentza. Par ce geste symbolique, le chef de l’État a lancé la campagne de distribution gratuite de vivres au titre de 2021.

C’est aux environs de 10 heures moins le quart que l’avion présidentiel s’est immobilisé sur le tarmac de l’aéroport de Mopti. Le chef de l’État a été accueilli par le gouverneur de région, le colonel-major Abass Dembélé, à sa descente d’avion.
Le colonel Assimi Goïta a salué le drapeau sous le chant de l’hymne national avant de passer en revue les troupes.

À la tête d’une forte délégation composée du ministre en charge de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Daoud Aly Mohammedine, de la ministre en charge de la Santé, Mme Diéminatou Sangaré, du ministre en charge de la Réconciliation, Ismaël Wagué et du ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra. Des représentants de pays amis et partenaires du Mali étaient également présents.

La cérémonie de lancement a eu lieu au quartier village Can, sur un terrain aménagé pour l’occasion. C’est dans une ambiance de fête que le chef de l’État a été accueilli par une foule nombreuse, sous la conduite du maire de la Commune urbaine de Mopti, Issa Kansaye. Première sortie officielle à l’intérieur du pays depuis sa prise de fonction, le chef de l’État a eu droit à un bain de foule dans la Venise malienne.

1,4 MILLION DE PERSONNES- Avant de s’adresser à la presse, le colonel Assimi Goïta avait remis au gouverneur de Mopti, le colonel-major Abbas Dembélé, le bordereau de réception de 1.800 tonnes de céréales destinées aux Cercles de Mopti, Djenné, Ténenkou et Youwarou. Remises par l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer, les 9.863 tonnes offertes à la Région de Bandiagara ont été réceptionnées par le gouvernement de cette région.

Quant aux 3.419 tonnes allouées à la Région de Douentza, elles ont été remises au chef de l’exécutif de cette région par la représentante résidente du Programme alimentaire mondiale au Mali (Pam), Sally Haydock.
Au total, plus de 43.000 tonnes de mil, riz et sorgho seront distribuées gratuitement sur l’ensemble du territoire national, a précisé le ministre Commissaire à la sécurité alimentaire. « À présent, 33.000 tonnes sont disponibles, 10.000 restent à mobiliser », a détaillé Rédouane Ag Mohamed Ali.

Faisant le point de la situation, il a rappelé que plus de 5 millions de Maliens vivant à travers le pays auront besoin d’une assistance alimentaire et nutritionnelle. Environ 1,4 million de personnes seront en insécurité alimentaire très sévère et auront besoin d’une assistance alimentaire d’urgence. Dans les régions de Tombouctou et Taoudéni, 150.000 personnes sont concernées

À Gao, Kidal et Ménaka, elles sont au nombre de 300.000. La Région de Mopti compte 600.000 personnes concernées et 300.000 autres sont reparties entre les autres régions, a-t-il énuméré, avant d’inviter les Partenaires techniques et financiers à persévérer dans leurs efforts « de nous soutenir face à ces chocs pour plus de résilience afin d’atteindre les objectifs de souveraineté alimentaire ».
Ces chocs qui fragilisent nos populations ont pour noms changement climatique, insécurité et effets socioéconomiques de la Covid-19, a spécifié la représentante résidente du Pam. Ces chocs se traduisent par une croissance du nombre de personnes en insécurité alimentaire, a ajouté Sally Haydock.

Saluant la bonne coordination qui a caractérisée la mise en œuvre du Plan national de réponse à l’insécurité alimentaire, elle a déploré le fait que seuls 2/3 des populations concernées recevront l’aide cette année. Pour y faire face, elle a assuré que le Groupe sécurité alimentaire travaille pour lier l’alimentaire et la protection sociale. Afin de mettre en place un dispositif réactif à ces chocs-là.

Abondant dans le même sens, l’ambassadeur d’Allemagne, chef de file des PTF, a rassuré. «Nous soutenons vivement le principe de subsidiarité», a déclaré Dr Dietrich Pohl, ajoutant qu’il est primordial de privilégier les investissements durables et productifs au profit des agriculteurs, d’intensifier l’usage des Technologie de l’information et de la communication (Tic), et l’irrigation de proximité qui est susceptible d’impacter la vie de la majorité des petits producteurs.

Juste après la cérémonie de lancement, le chef de l’État s’est rendu au vestibule du chef de village de Mopti pour une visite de courtoisie aux notabilités de la ville. Ensuite, le colonel Assimi Goïta a rencontré les cadres, les notabilités et la société civile au gouvernorat à Mopti. Si rien n’a filtré de cette rencontre, il est loisible de penser que le chef de l’État leur a donné les nouvelles orientations en matière de gouvernance, de conduite exemplaire des administrateurs et chefs militaires, et de collaboration nécessaire entre civiles et militaires.

Source : L’ESSOR

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...