Dix personnes civils tués à la frontière Mali – Niger

Dix civils ont trouvé la mort entre les 23 et 24 février à la frontière entre le Mali et le Niger, une zone régulièrement en proie à l’insécurité. Selon la communauté Idaksahak dont seraient issus les victimes, ces exécutions se sont déroulées sur deux jours.

Le premier groupe a, semble-t-il, été tué alors qu’il se rendait à la foire de Banibangou (région de Ménaka) et les animaux emportés par les assaillants. Et le second groupe a trouvé la mort non loin du village d’Inekar (Niger).

La communauté Idaksahak qui a dénoncé cette exécution  » lâche et barbare » a demandé l’ouverture d’une enquête pour faire toute la lumière sur ces atrocités.

Ce n’est pas la première fois que cette communauté est prise pour cible. Rappelons que courant avril 2018 la zone, située entre l’ouest de la localité de Tinabaw (20km de Ménaka) et celle de Tabangout-Tissalatatene (près de 50km de Ménaka), a été le théâtre d’une incursion meurtrière d’hommes armés. Au cours de laquelle 42 civils de la communauté Idaksahak avaient été froidement exécutés dans leur campement.

Le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) avait, après ce massacre, appelé la MINUSMA et le gouvernement malien à ouvrir une enquête pour traquer les auteurs de ces tueries.

Avec L’Indépendant

Lire aussi

Mali : Au moins 7 morts dans une nouvelle attaque terroriste à Mopti...

Hier 14 juillet 2020, plusieurs corps sans vie ont été signalés dans la commune de Sangha, après une attaque terrori...

Tchad : le président Idriss Déby remanie son gouvernement...

Au Tchad, le président Idriss Deby a effectué un important remaniement du gouvernement, avec l’entrée de quatorze n...

Mali : L’opposition durcit le ton, « IBK doit partir » après avoir condamné l’intrusion de l...

Au Mali, le bilan officiel reste toujours de 11 décès et 124 blessés après les quatre jours de violences dans la cap...

Mali : quand Mohamed Ali Bathily se rend nuitamment chez IBK...

Alors que la crise politique paralyse le pays, un des piliers du mouvement de la contestation du 5 juin, M5-RFP, Mohamed...