Election présidentielle : Alassane Ouattara en campagne dans les avions du roi du BTP Bonkoungou

Les élections présidentielles en Côte d’Ivoire. Entré en campagne pour un troisième mandat, Alassane Ouattara va sillonner le pays dans l’avion du magnat burkinabé du BTP et de la banque Mahamadou Bonkoungou.

Candidat à sa propre succession lors de l’élection présidentielle du 31 octobre, Alassane Ouattara a décidé de ne pas utiliser la flotte de l’État ivoirien pour faire campagne. Il sillonnera le pays dans un avion de la compagnie Liza Transport Liza Transport International de l’homme d’affaires burkinabè Mahamadou Bonkoungou, également PDG du groupe de BTP Ebomaf.

L’avion, un Falcon 900Ex EaSy immatriculé F-HEBO, a été redécoré aux couleurs du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) et mènera le candidat président de meeting en meeting à travers tout le pays. Mahamadou Bonkoungou a élevé le prêt d’avions aux présidents des pays où son groupe fait affaire au rang d’un véritable art, comme l’a détaillé Africa Intelligence dans une longue enquête (06/05/19).

Le Burkinabè Roch Marc Christian Roch Marc Christian Kaboré, son homologue béninois Patrice Talon ou encore le Togolais Faure Gnassingbé ont ainsi tous volé sur les avions de Liza International. En Côte d’ivoire, Alassane Ouattara a pesé de tout son poids pour faire entrer Liza International dans l’actionnariat du Jetex, le nouvel aéroport d’affaires d’Abidjan, et ce malgré les réticences du général Abdoulaye Coulibaly, le président de la société de gestion de l’Aéroport international Félix Houphouët Boigny.

Ebomaf a également hérité de plusieurs contrats de réhabilitation des aéroports de l’intérieur du pays. Mahamadou Bonkoungou, qui est franc-maçon comme le premier ministre Hamed Bakayoko, grand maître de la Grande Loge de Côte d’Ivoire, a été introduit dans le pays par Birahima Tene Ouattara, le ministre des affaires présidentielles et frère cadet du président Alassane Ouattara.

En juillet 2018, son groupe Ebomaf a bénéficié d’une garantie souveraine de l’Etat ivoirien pour un montant de 179 milliards de francs CFA (273,4 millions d’euros) En 2015, Ebomaf avait déjà obtenu le chantier de bitumage des 121 km de la route entre Ferkessédougou et Kong, fief de la famille Ouattara, et ce pour un montant de 100 milliards de francs CFA (152 millions d’euros).

Le chantier avait été inauguré le 10 octobre de cette même année par Alassane Ouattara en personne, qui avait effectué le déplacement pour l’occasion. Prévus à l’origine pour ne durer que 36 mois, les travaux ont finalement duré cinq ans.

Africa Intelligence

Lire aussi

Mali : les médiateurs indignés par les nominations au ministère de la Réconciliation...

Après la nomination de nombreux militaires à la tête des régions, les nominations de Marcelin Guenguere, chef de cab...

Mali : plusieurs terroristes neutralisés dans une opération conjointe dans le secteur de Boulikess...

Au cours de la semaine écoulée, à partir d’une manœuvre de renseignement, le Sous-groupement de commandos parachut...

Mali : 6 morts et des portés disparus, le jihadisme s’étend à Dogofry...

Hier 26 novembre, c’est le village de Dogofry K6 qui a subi un assaut mené par plusieurs individus armés. Six person...

Mali : rareté des opportunités politiques, les politiciens contraints d’aller cultiver la terre...

Difficile période de transition pour la classe politique. Des leaders politiques sans emplois sont contraints d’aller...