Election présidentielle : Imbroglio autour des visas pour les observateurs de l’Union Européenne

Au milieu, Cécile Kyenge, chef Observateur, membre du Parlement européen. @Nord sud journal

 

Au milieu, Cécile Kyenge, chef Observateur, membre du Parlement européen. @Nord sud journal
Au milieu, Cécile Kyenge, chef Observateur, membre du Parlement européen. @Nord sud journal

Alors que la mission d’observation de l’Union Européenne prépare son installation au Mali, une confusion autour de délivrance de Visa aux observateurs s’invite aux débats.

Ils sont 60 observateurs de la mission d’observation de l’Union européenne, des nationalités Suisses, canadienne et Norvégiennes, qui devraient  arriver dans les jours à venir au Mali pour observer les opérations des élections présidentielle du 29 Juillet prochain.  Les demandes de Visa pour ces observateurs sont bien arrivées à la direction général de la police des frontières à Bamako, dans la capitale mais, « ordre a été donné de ne pas leur octroyer de visa. Cette décision est venue du ministère malien des affaires étrangères », nous confie une source diplomatique bien informée.

Au ministère malien des affaires étrangères, on parle plutôt d’un problème d’incompréhension. « Les observateurs de l’Union Européenne n’ont pas besoin de Visa pour rentrer au Mali », affirme une source au ministère malien des affaires étrangère. Pourtant il y a bien des Visas entre le Mali et les trois pays dont sont issus les observateurs de la mission de l’UE et les premiers membres de cette mission venus à Bamako ont reçu des Visa sur leurs passeports.  Pour l’heure, les visas des observateurs de la mission d’UE sont en stand-by en attendant l’issu de cette histoire affaire.

Depuis quelques semaines, les autorités maliennes sont en alerte de peur d’infiltration en cette période électorale. La semaine dernière, trois ressortissants européens aux comportements suspects ont été renvoyés dans leur pays.

Nord Sud Journal

Lire aussi

Mali : les TDR du dialogue national inclusif validés mais sur fond de divergences...

Les termes de référence du dialogue national inclusif ont été validés ce lundi 16 septembre 2019 à Bamako. Les org...

Mali : le juge islamique, Houka Houka Ag Alhousseini plaide pour un débat entre les religieux afin ...

À Bamako depuis plus d’une semaine, le juge islamique de Tombouctou, Houka Houka Ag Alhousseini a rencontré plusieur...

Mali : les avocats de Sanogo et ses compagnons ont déposé une demande de libération de leurs clie...

Sanogo et ses compagnons attendent impatiemment la décision de la justice malienne au sujet de leur libération en vert...

Guinée : la date des élections à venir ne fait pas consensus au sein de la Céni...

En Guinée, les élections pourraient se tenir fin décembre, avec un an de retard, affirme le président de la Commissi...