ÉLECTIONS GENERALES : Le Ministre Maïga rassure les partis politiques

Le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, a entamé, lundi 21 juin 2021, une série de visites de courtoisie, qui doit le conduire au siège  des regroupements des partis politiques, des formations politiques et organisations de la Société civile.

Pour parvenir à l‘organisation d’élections apaisées et acceptées de tous, le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a initié une série de rencontres avec les partis politiques, partenaires de premier ordre, en vue d’échanger en profondeur pour trouver des solutions consensuelles et co-construites aux questions relatives à la bonne organisation des prochaines élections générales aux échéances prévues et aux préoccupations.

C’est ainsi que  le Ministre Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga  rencontre, depuis le lundi dernier, successivement  les partis politiques et les organisations de la société civile à leurs sièges respectifs.

Aussi, le lundi 21 et le 22 juin dernier, le Ministre Maïga a rencontré les Responsables de « Ensemble pour le Mali » (EPM),  la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) et le Conseil National de la Société Civile (CNSC). Morena, ARP, l’Adema Pasj…

Les échanges ont porté essentiellement sur les missions dévolues au Département (bonne organisation d’élections générales libres, transparentes, justes et crédibles ; réorganisation administrative, relecture des textes fondamentaux, etc.) et les préoccupations soulevées par les partis politiques (financement public aux partis politiques, place des partis dans l’organisation des élections et le processus de relecture des textes, etc.).

À l’issue des différentes rencontres, il ressort que chaque parti a conscience que le temps n’est pas le meilleur allié pour créer les conditions favorables à la réussite de la transition.

Les responsables des partis et organisations rencontrés se sont réjouis de la démarche du ministre Maïga d’autant plus qu’elle intervient à un moment crucial de la Transition.

Les responsables des partis ont, par ailleurs, insisté sur le retard accusé dans la libération de la subvention publique aux partis politiques au titre des exercices 2018-2019, car ce financement public des partis politiques est un Droit résultant d’une Loi.

Pour sa part, le Ministre Maïga a déclaré que les partis politiques sont des partenaires de premier ordre. d’où cette visite de courtoisie. Selon lui, les élections crédibles, justes et transparentes ne peuvent se faire sans cette relation apaisée, sans cette relation de confiance avec les partis politiques. Il a réaffirmé la volonté ferme et inébranlable des autorités de la transition à organiser les élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues. « Nous, en tant que Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, comptons dans les jours à venir échanger en profondeur avec les partis politiques pour trouver des solutions consensuelles, des solutions pérennes aux préoccupations soulevées », a indiqué le ministre.   En outre, il a rappelé les actions entreprises par son département dans le cadre des reformes et des préparatifs des élections.

Ces actions sont, entre autres, l’organisation de l’atelier de relecture des principaux des textes régissant les élections en janvier 2021 ; la tenue régulière des cadres de concertation ; l’organisation de l’atelier de relecture de la loi électorale en début mai 2021 ; le renforcement des capacités du Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation par la création d’une cellule modeste, légère d’appui au processus électoral ; l’organisation des ateliers régionaux des travaux de la commission mise en place pour la réorganisation territoriale ; l’élaboration et l’adoption du chronogramme du referendum et des élections générales

Le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a, par ailleurs, annoncé l’organisation prochaine d’un atelier de réflexion sur la mise en place d’un organe unique de gestion des élections. A ce niveau, il a précisé qu’il n’est pas contre la mise en place de cet organe réclamé par l’ensemble de la classe politique malienne.

D’autres rencontres sont prévues durant la semaine dans le programme du Ministre de l’Administration.

Source : L’Aube

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...