Élections législatives 2018: Test grandeur vers une fusion Adema-RPM-ASMA

Le peule malien retournera aux urnes le 28 Octobre prochain pour renouveler le parlement. Les différents camps s’activent et on assiste à des alliances sous la bannière du regroupement Ensemble pour le Mali (EPM) qui selon plusieurs responsable, tend vers une fusion Adema-RPM-ASMA et dont la tête pourra être confiée à l’actuel PM, Soumeylou Boubeye Maiga.

En commune V du district de Bamako, on s’achemine vers l’établissement d’une liste RPM-ADEMA-PASJ avec à sa tête les honorables Moussa Timbiné et Jacqueline Marie Nanan pour le Rassemblement pour le Mali (RPM) et Madame Katilé Adiaratou SENE pour l’Adema-PASJ (Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice.) La même coalition se dessine dans presque toutes les communes de Bamako où le parti au pouvoir forme la même liste avec l’Adema-PASJ et autres alliés comme l’UDD de Tiéman Coulibaly, de l’UM-RDA de Ibrahim Boubacar Ba et l’APR de Oumar Ibrahim Touré pour ces législatives prochaines.

candidats

On assiste au même groupement à l’intérieur du pays, notamment à Sikasso, où le RPM, l’Adema, l’Asma et le Mouvement pour le Mali (MPM) de Hadi Niangadou formeront la liste de cette grande ville du sud. Les autres villes régionales du Mali suivront le même exemple d’alliances. Les noms des candidats de ces différentes formations politiques devront être connus le week-end prochain suite aux primaires qui seront organisées au sein de chaque parti membre de cette coalition.

Ce regroupement envisage de rafler le maximum des siège à pourvoir pour consolider ainsi une forte majorité à l’Assemblée nationale afin de mieux accompagner le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) qui a été investi le 4 septembre dernier. Selon des sources bien introduites, plusieurs anciens ministres seront en lice dans leurs circonscriptions, notamment Ousmane Koné, ancien ministre de la santé, à Sikasso ou encore l’ancien premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga à Gao.

Les observateurs bien avertis  de la scène politique malienne nous confient que ce rapprochement entre le RPM-ADEMA-ASMA comme étant un test vers la fusion de la ruche de Tièmoko Sangaré, le tisserand de Bocari Tréta et l’Asma de Soumeylou Boubeye Maiga. Pour l’heure, les modalités de fusion  ne font pas encore l’unanimité entre les dirigeants ces formations politiques.

réglages

Cependant, il reste quelques réglages à faire. Plusieurs cadres de cette coalition ne parviennent pas encore à trouver un nom pour la nouvelle formation politique. Si pour les cadres du RPM, le nom de leur parti politique doit être reconduit, tel n’est pas le cas pour les autres dirigeants de la coalition.

Selon, des sources bien introduites l’ASMA/CFP de l’actuel premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga, président de l’Asma serait pressenti pour diriger la nouvelle formation politique issue de cette fusion. Là encore, le débat est ouvert.

Seydou Diamouténé pour Nord Sud Journal

 

 

Lire aussi

Mali : la réunion du Comité de suivi de l’accord de paix prévue à Kidal est annulée...

À la demande du gouvernement malien, la réunion du comité de suivi de l’accord de paix, prévue demain 17 septembre...

Mali : liberté provisoire refusée à Amadou Haya Sanogo et ses compagnons...

La chambre criminelle de la cour suprême du Mali a refusé la liberté provisoire à Amadou Haya Sanogo et ses compagno...

Mali-Guinée : Alpha Condé intervient pour la libération du prisonnier Bakary Togola...

En prison depuis le 13 septembre dernier, le président de l’APCAM, la plus grande association des pays du Mali, Bakar...

Mali : le procureur du pôle économique donne les raisons de l’arrestation de Bakary Togola...

Le Procureur du Pôle économique et financier de Bamako, Mamadou Kassogué a donné quelques détails de l’affaire Ba...